Le Minitel (toujours vivant) rapporte encore 200 000 euros

L’ancêtre français d’Internet, comprenez le Minitel, génère encore plus de 200 000 euros de chiffre d’affaires sur 2011. Un résultat qui lui octroie encore un sursis d’un an.

Bien qu’il soit de moins en moins utilisé, ce système de connexion à distance est encore prolixe. Il y a un an, on apprenait que deux millions de Français utilisaient encore le Minitel. Néanmoins, lorsque l’on parle de Minitel, c’est le service que l’on nomme et non l’appareil. Ainsi, la moitié des fidèles du Minitel le consulte depuis un ordinateur. Malgré un résultat encore satisfaisant, il est tout de même en chute libre. De 100 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2007, on est tombé à 200 000 euros, soit une baisse de 99,8 % en quatre ans.

France Télécom avait tout d’abord programmé sa fermeture pour 2010. La date fût alors repoussée à septembre 2011. Aujourd’hui, on apprend que la fermeture définitive de l’ancêtre d’Internet est encore décalée. Elle devrait être effective le 30 juin 2012.