Moto X, le smartphone par des Américains, pour des Américains

Fin du suspense autour du nouveau smartphone de Motorola. Le Moto X s’est dévoilé hier soir à l’occasion d’une conférence donnée par son constructeur. Avant de vous en dire plus, autant parler des choses qui fâchent tout de suite : il ne traversera pas l’océan. N’espérez donc pas le trouver dans vos boutiques préférées, comme la plupart des appareils de la marque d’ailleurs.

Le Moto X est donc réservé à l’Amérique du Nord. C’est également dans cette région qu’il est produit, dans une usine du Texas. Motorola a d’ailleurs communiqué dessus il y a de ça quelques semaines, appuyant sur les sensibilités patriotiques des Américains. Mais cette production locale offre en plus d’emplois certains avantages, tels qu’une personnalisation à outrance ou un délai de livraison très court : 4 jours. Serait-ce aussi la raison de sa distribution limitée à travers le monde ?

Moto X - Motomaker

Quoi qu’il en soit, la personnalisation est en quelques sortes le violon d’Ingres de cet appareil dont la principale fonction reste téléphoner. Depuis un site qui sera bientôt mis en ligne — Motomaker —, les clients pourront ajuster différents éléments (boutons, coque, bordure…) dans la couleur et le revêtement de leur choix, afin de le rendre "unique". Au final, il existe quelques 2 000 combinaisons, de quoi s’assurer de ne pas tomber sur quelqu’un avec la même apparence que son téléphone, fut-il le même modèle.

Un téléphone milieu de gamme

Reste que sur le strict plan des caractéristiques techniques, le Moto X n’enflamme pas les foules. Son écran 4,7 pouces, une taille identique au HTC One, voit sa définition limitée à du 1280 x 720, là où le concurrent taïwanais y affiche du Full HD. La donne est la même du côté du processeur qui a été mis au point en partenariat avec Qualcomm, l’équivalent d’un Snapdragon S4 doubles cœurs (1,7 GHz et 2 Go de mémoire). Le GPU est donc le puissant et apprécié Adreno 320, qui anime la plupart des smartphones hauts de gamme du moment.

Du côté de la mémoire, quelle surprise de ne pas trouver un petit port microSD, qui aurait pu étendre la capacité interne (16 ou 32 Go). Enfin, la batterie de 2200 mAh est annoncée tenir 24 heures par Motorola. Le Moto X est donc plus à placer dans la catégorie « milieu de gamme », malgré un capteur photo 10 mégapixels. La fluidité sera probablement sans reproche, mais ses performances devraient trouver leurs limites dans les jeux les plus gourmands.

D’ailleurs, nous sommes surpris de voir qu’Android est ici intégré dans sa version 4.2.2. Google a récemment dévoilé la 4.3 et le nouveau logo de Motorola« a Google compagny » laissait penser que le groupe en assumait enfin la paternité. Visiblement, propriétaire ou non, le privilège des dernières mises à jour est encore réservé à la gamme Nexus, qui pourraient d’ailleurs faire de l’ombre au Moto X.

Pas de surprise côté prix

Son tarif débute à 199 dollars avec un abonnement de 2 ans pour la version 16 Go soit un tarif parfaitement dans la moyenne des téléphones aux États-Unis. L’appareil ne se distingue donc ni par son prix ni par ses performances. Il ne joue que sur la corde sensible du patriotisme économique et sur une personnalisation à gogo, qui est toutefois bienvenue et étendue.

La commercialisation est prévue pour la rentrée (fin aout/début septembre) L’Europe peut se rassurer avec une annonce de Motorola, expliquant que le Moto X fait partie d’une gamme dont certains modèles devraient arriver sur le vieux continent. C’est toujours ça de pris.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire