Le football s'achète sur le Web

MyFootballClub actions clubPour acheter sur Internet, on connaissait les sites d’enchères comme eBay, ou les sites marchands spécialisés comme Amazon, Grosbill ou des centaines d’autres enseignes. Voire même les petites annonces. Ce que propose MyFootballClub relègue toutes ces possibilités au rang du simple banal.

Des actions dans le ballon

MyFootballClub n’est pas un jeu en ligne dédié à l’univers du ballon rond, mais une sorte de bourse particulière : ce site anglais propose en fait à ses inscrits… de payer pour posséder un club entier. Un club, mais aussi ses joueurs…

Les inscrits versent en fait £ 35 (environ 51,50 €) pour posséder une part du club. La majorité de cette somme sert alors à l’achat du club, à celui des joueurs et aux autres dépenses attenantes, et une petite partie (£ 7.50 soit 11€) revient à l’administration. Pour ce prix, les internautes ont alors le pouvoir d’intervenir dans les décisions du club, donc dans les transferts de joueurs, la sélection de l’équipe et même la gestion du club.

Du mécénat participatif

Le succès fût immédiat : lancé en avril, MyFootballClub a reçu plus de 370000 € de cotisations… en seulement 24h. Aujourd’hui, le site dit pouvoir acheter un club (ou en prendre le contrôle avec 51% ou plus des parts) de niveau moyen, et est d’ailleurs en discussion avec 4 d’entre eux. Et ce, pour un capital de £ 1375000 (plus de 2 millions d’€) réuni par 53 000 membres.

À terme, MyFootballclub ambitionne même de racheter un club de la "Premier League" au Royaume-Uni. Une première pour un site, qui, plus que rassembler des passionnés, leur permet aujourd’hui de sponsoriser et soutenir leur sport favori.

Accéder à MyFootballClub

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • noldarn
    Citation:
    Pour ce prix, les internautes ont alors le pouvoir d’intervenir dans les décisions du club, donc dans les transferts de joueurs, la sélection de l’équipe et même la gestion du club.

    En même temps si il y a 53000 décisionnaires pour un seul club, ça va vite être le bordel ...
    0
  • Lucie Piriou
    Et bien... Disons que, sans prendre le (mauvais) exemple de la France, et en considérant que les anglais sont beaucoup plus flegmatiques et organisés que nous, je suppose que le principe de la démocratie, ou de la proportionnelle, ou toute autre méthode dans le genre, pourra très bien fonctionner.
    Après tout, dans les CA, il y a des gros actionnaires, mais aussi des tas de petits porteurs, et ça marche :)
    0