La NSA va continuer à espionner les appels en toute impunité

Suite au scandale provoqué par Edward Snowden et l'affaire Prism, on pouvait croire que le gouvernement américain allait tout faire pour diminuer les pouvoirs de la NSA. Il n'en est rien : une récente proposition d'amendement vient en effet d'être rejetée. Et ce n'est pas n'importe quelle proposition, puisqu'elle avait pour objectif de contrôler les pratiques de la NSA, et donc de réduire ses attributions.

Le texte en question, déposé par un jeune élu républicain du Michigan, a donc été rejeté : pour Justin Amash,l'élu en question, il s'agissait surtout de ne surveiller que les Américains concernés par une enquête, et non l'ensemble des citoyens comme c'est le cas actuellement. Le sujet étant particulièrement sensible, il s'est joué à quelques voix près (217 contre / 205 pour). L'administration de Barack Obama, qui ne voulait pas du texte, a finalement remporté d'une courte tête cette petite "victoire", grâce au soutien de l'opposition, et non grâce à son propre camp.

Rappelons que les deux affaires PRISM et Verizon avaient permis de mettre en lumière la collecte d'informations d'appels téléphoniques. La collecte en question vise à enregistrer le numéro composé, la localisation, la durée de l'appel, etc. Si le chef du renseignement américain s'était retranché à l'époque derrière la lutte contre le terrorisme, l'affaire avait fait tellement de bruit qu'on imaginait que des mesures allaient être prises à l'égard de la NSA. Mais rien ne pouvant désormais diminuer ses pouvoirs, l'agence aura donc tout loisir de continuer à surveiller les appels (entre autres).

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • H-hich
    En même temps, c'est un peu leur boulot... Faudrait juste arrêter de vivre dans le monde des bisounours on le savait déjà qu'ils avaient ce genre pouvoir.
    0
  • Papounet17000
    Comme dans toute politiques, les votes sont toujours truqués (217 contre / 205 pour)

    Il faut arréter de nous prendre pour des gogos, quand on regardes les chiffres c'est toujours 50/50 pratiquement.

    Comme si il n'y avait que deux camps les pour et les contre.
    0
  • lucoz
    Anonymous a dit :

    Comme si il n'y avait que deux camps les pour et les contre.


    En même temps quand il s'agit de voter pour ou contre, ça limite les camps...
    0