Nintendo DSi : la petite révolution

Elle devait être officiellement présentée aujourd’hui. Ce qui fut dit fut fait, la troisième version de la Nintendo DS a été mise sous les feux de la rampe par Satoru Iwata, CEO de Nintendo.

Objectif famille

Pour l’occasion, la console portable du papa de Mario ne s’appelle plus DS ou DS Lite, mais DSi. Avec cette nouvelle évolution, Nintendo souhaite perpétuer son hégémonie en procurant une DS pour chaque famille. Aussi, pour toucher un plus grand nombre, la DS devait trouver autre chose que les jeux casual. C’est donc le multimédia qui investit la console de Nintendo.

Jusqu’à aujourd’hui, ce terrain était celui de la PSP qui pouvait lire vidéo, musique et photo et même se transformer en caméra. Désormais il faudra compter avec la petite descendante de la GameBoy.

Appareil photo intégré

AAu rayon des innovations, la DSi est plus fine de 2,6 millimètres que la Lite. Ses écrans ont été agrandis de 17 % pour atteindre les 3,25 pouces. La qualité sonore a également été revue à la hausse pour une meilleure expérience de jeu et multimédia. Comme la rumeur le supposait il y a quelques semaines, la DSi est bien pourvue d’une caméra et même de deux.

L’une de 3 mégapixels est située sur la face arrière tandis que l’autre est en face avant, certainement pur un système de VOiP. On imagine également que les développeurs penseront à utiliser ces nouveaux outils dans leurs jeux. Toujours dans l’optique photo, le port cartouche GBA a disparu au profit d’un slot SD qui permettra de transférer ses clichés sur la chaîne photo de la Wii, par exemple. D’autres interactions entre les deux consoles de Nintendo sont à prévoir selon le PDG de Big N.

DSi Shop : des airs d’Apple Store

Les DS et DS Lite utilisaient la connectivité Wi-Fi pour les parties en réseau et quelques autres applications. La DSi augmente le potentiel Wireless de la console et proposera de télécharger des jeux et applications directement sur sa nouvelle mémoire interne. Tous les contenus seront à recueillir sur le DSi Shop. Les prix pratiqués seront exprimés en points : 200, 500 et 800 points. Certains téléchargements seront même gratuits.

Nintendo a également annoncé que pour l’achat d’une DSi avant mars 2010, un crédit de 1000 points était offert pour le DSi Shop. Ce service en ligne n’est pas sans rappeler l’Apple Store du constructeur à la pomme, d’où le petit « i ». Un système qui a fait ses preuves et qui pourrait bien réussir de plus en plus à Nintendo. En attendant de voir cette nouvelle DS en action, on peut déjà dire qu’elle sera disponible le 1er novembre prochain au Japon contre 18 900 yens (126 €) en blanche ou noire.