« La Gamecube est en fin de vie »

Yasuhiro Minagawa, le porte-parole de Nintendo, vient d’annoncer que la firme venait de revoir ses prévisions fiscales à la baisse, suite au déclin des ventes de la Gamecube et de ses jeux aux Etats-Unis.

Nintendo estime aujourd’hui que les ventes en Amérique du Nord, pour l’année 2005, n’avoisineraient plus les 3,8 milliards mais les 3,6 milliards d’euros, engendrant ipso facto une baisse inattendue des bénéfices par rapport aux estimations réalisées en début d’année. Les profits devraient tout de même avoisiner un demi-milliard d’euros. Nintendo affirme que c’est tout simplement le signe que «la Gamecube est en fin de vie» et justifie ainsi le fait qu'une grande partie de son attention se porte désormais sur sa future console, la Revolution, qui devrait sortir un peu après la PlayStation 3.