Nvidia Shield : Android et Windows dans une console portable

Nvidia n’a pas pu attendre le début du CES 2013 pour nous livrer ses nouveautés. Sans surprise, la firme au caméléon nous a présenté Tegra 4, son nouveau processeur mobile, mais derrière lui se cachait un produit inattendu : une console portable.

Nommée Project Shield, elle intègre Tegra 4 et fonctionne entièrement sous Android Jelly Bean, Nvidia ayant annoncé que la dernière version en date serait installée lors du lancement de Shield. Comme une tablette ou un smartphone, elle est capable de lire de la musique, des vidéos ou encore de surfer sur Internet, mais son petit plus se situe bien du côté des joueurs. Grâce à son accès au Google Play, mais surtout à la Tegra Zone de Nvidia, elle prend tout son sens et devient une concurrente des consoles portables actuelles.

Contrairement aux tablettes et smartphones, elle possède des touches physiques enfermées dans sa base. Cette partie manette ressemble fortement à celle de la Xbox 360 avec ses gâchettes et boutons alphabétiques. L’écran, pour sa part, affiche une diagonale de cinq pouces pour une définition en 720p. À noter la présence de ports HDMI, USB, et microSD ainsi qu’une partie sonore Bass Reflex.

Streamer son PC sur sa TV via Shield



Bien entendu, ce n’est pas tout. Shield est aussi capable de streamer le contenu d’un ordinateur sous Windows sur un téléviseur ou autre écran relié en HDMI. Dans une telle configuration, le joueur peut ainsi s'adonner tranquillement dans son salon à ses titres favoris, alors que son ordinateur est installé dans une pièce distante. Une belle innovation qui met à mal la justification d’un PC à côté de la TV.

Dans cette verve, nous avons eu droit à des démonstrations sur Assassin’s Creed III et Need for Speed Most Wanted des plus concluantes. Pour aller encore plus loin, tout ce beau monde (PC, Shield et TV) pourra être raccordé à Grid, le nouveau système de Cloud Gaming de Nvidia. Avec une bande passante suffisante - on parle actuellement d’une connexion capable d’afficher de la vidéo HD - il sera ainsi possible de jouer à des jeux dernier cri avec une machine sous Windows des plus modestes (pour l’instant, un Core i5 et une GTX 650 ou GTX 660M forment le minimum requis). Ni prix, ni date de sortie n’ont encore été révélés. Néanmoins, il y a fort à parier que le tarif réclamé sera plus élevé que celui la Ouya (nouvelle console de salon sous Android, qui sera vendue 119 dollars), mais sans doute moins cher que la Fiona de Razer dont le prix est estimé à plus de 1000 dollars.


Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire