ODF : la France planifie sa migration

Infos-du-Net.comEn décembre dernier il avait été décidé par un groupe de travail interministériel de se tourner pas à pas vers des solutions libres pour les postes de travail. Le résultat est là : en 2007, on s'attend aujourd'hui à 400 000 postes équipés de la suite bureautique OpenOffice.org et des échanges de fichier en ODF.

La feuille de route d'il y a cinq mois n'a pas connu d'écart et les administrations ont été guidées dans la démarche : cd d'installation dédiés, formation en ligne, mémentos, guides... De nombreux outils d'accompagnement ont été déployés à cette occasion. Le gestionnaire de contenu en ligne SPIP, OpenSource également, a d'ailleurs été utilisé dans ce sens.

La motivation est clairement affichée comme financière, et en second plan, on parle un peu de l'aspect collaboratif du logiciel libre. Quelle qu'en soit la raison, il est évident que la nouvelle va ravir les défenseurs de l'interopérabilité. Cette petite victoire aidera peut être à faire passer l'arrière goût d'un certain vote sénatorial sur les droits d'auteur.

Source : Adele.gouv.fr
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
12 commentaires
    Votre commentaire
  • Aurelgadjo
    J'espére que les administrations/entreprisent font quelques dons aux différentes fondations, et qu'ils ne se servent pas en rat, surtout à une époque où on tente de brider ce genre de développement...
    0
  • julroy67
    Je comprends pas ce que l'état essaye de faire, avec DADVSI ils ont failli rendre les logiciels libres illégaux, mais après on apprend qu'ils vont les utiliser dans les administrations. Donc ce serait les administrations qui vont être dans l'illégalité ???
    Sinon je trouve que c'est super, il ne faut pas se confier aux formats férmés.
    0
  • Lim-Dul
    Cela me laisse perplèxe moi aussi...
    Apres une DADVSI qui tente de brimer l'open source l'administration encourage cette pratique ...

    C'est le chien que se mord la queue !
    Cela me rappel un slogan souvent scandé lors des manifestations:
    "2 pas en avant, 3 pas en arriere, c'est la politique du gouvernement ..."
    Sauf que là c'est 15km en arriere pour ensuite 3 pas en avant ...
    0