Bientôt des ordinateurs qui se rechargent en tapant au clavier

L’autonomie est certainement l’un des points sur lequel l’informatique a le plus de marge d’évolution. Des chercheurs australiens sont sur le point de proposer une technologie qui utilise l’action de l’utilisateur tapant sur son clavier pour recharger son ordinateur. Pour cela, une fine couche est insérée sous les touches du clavier, développée grâce à la nanotechnologie : on parle alors d’énergie « piezoélectrique ».

Bientôt intégré aux téléphones portables ?

« L’énergie piezoélectrique pourrait également être intégrée à des chaussures de courses à pied, ou encore pour recharger les téléphones portables ou encore pour transformer la circulation sanguine en source d’énergie pour les pacemakers. L’idée essentielle est de créer une batterie illimitée », explique le co-auteur de cette étude Dr. Madhu Bhaskaran. Le principe pourrait également porté sur les écrans en exploitant la technologie tactile.