Ouya : le projet de console Android empoche 8,5 millions de $

Kickstarter en bref

Pour mémoire, Kickstarter est un site qui permet de collaborer financièrement à un projet. Chaque internaute peut apporter sa contribution à l'élaboration d'un nouveau matériel, d'un jeu, d'un disque, d'un livre, d'un film, etc. En retour les développeurs offrent aux internautes des "bonus", qui peuvent aller d'un accès prioritaire et gratuit au projet en question, à des goodies exclusifs, une rencontre avec l'équipe, etc.

La future console Ouya vient d'atteindre l'un des plus beaux scores de Kickstarter : 8,5 millions de dollars (6,89 millions d'euros) ont ainsi été récolté sur la page du projet. L'appareil sera vendu à sa sortie 99 $ (soit 80 €), et si tout se passe bien, sera commercialisé en mars 2013. Boxer8, la société derrière le projet, avait besoin d'atteindre les 950 000 dollars. Lancé le 10 juin dernier sur le site de Kickstarter, le projet vient d'atteindre la somme exacte de 8 596 475 dollars. Le record est toujours détenu par la montre Pebble qui a atteint la somme de 10,2 millions de dollars en mai dernier.


Une console de salon sous Android 4.0


Fonctionnant sous Android 4.0, l'appareil intègre un processeur quad-core et est équipé de 1 Go de RAM, ainsi que de 8 Go de mémoire flash. Comme il s'agit avant tout d'une console de salon, il est possible de la connecter sur un écran en 1080p en HDMI. Mais elle pourra aussi faire office de Media Center, puisque c'est l'excellent XBMC l'accompagnera pour la lecture multimédia. Disponible dans une quarantaine de langues, ce logiciel est capable de lire absolument tous les formats audio et vidéo. Le logiciel est secondé par TuneIn, qui permet d'écouter plus 70 000 stations de radio. Côté connectique, la console profite d'un port USB 2.0, d'un port Ethernet, ainsi que de liaisons sans fil Wi-Fi B/G/N et Bluetooth 4.0. Quant au contrôleur, il s'agit aussi d'un modèle sans fil, comme sur toutes les consoles de dernière génération.


Une ludothèque inégalée et des développeurs qui privilégient le hack


La console fonctionnant sous Android, elle profitera dès sa sortie de plusieurs centaines de milliers de jeux et d'applications compatibles. Dans un même temps, elle s'est aussi attiré les faveurs de plusieurs développeurs de renom, parmi lesquels on trouve Marcus Persson (Minecraft) ou encore Jordan Mechner (Prince Of Persia). Sans compter que des studios de développement comme Square EnixNamco Bandai ou Robotoki ont annoncé qu'ils proposeraient des jeux sur cette console.

Boxer8 ne s'en cache pas, la Ouya pourra être facilement hackée : ses créateurs encouragent même la pratique qui consiste à rooter la console, comme on le fait déjà sur un smartphone Android. Cela ne fera pas perdre la garantie pour autant, comme on peut le lire sur la page Kickstarter du projet. En conséquence, on imagine que quelques programmeurs fous parviendront à lui adjoindre toutes sortes de fonctions et de matériels. Bref, si le projet est mené à son terme, la console risque fort de s'attirer les bonnes grâces des développeurs et de tout type de joueur, qu'il s'agisse du hardcore gamer, comme du casual gamer.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • hyunkel30
    Citation:
    la console risque fort de s'attirer les bonnes grâces des développeurs et de tout type de joueur


    Mais beaucoup moins celle des Microsoft, Sony et autres Nintendo ... ^_^
    (qui commence quand même à envisager une partie freeplay sur leurs consoles via les magasins en ligne ...)
    Faut dire qu'entre le prix d'une console et d'un jeu maintenant ...
    0
  • Messville@guest
    Assistons nous a la première console libre ??
    0