Surveillance automatique du P2P

Alors que la Fédération Internationale de L'Industrie Phonographique (IFPI) annonce 60 nouvelles plaintes en france contre les adeptes du célèbre protocole d'échange, la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés) autorise le suivi automatique des activités de téléchargement.

En effet, des éditeurs de jeux vidéos, regroupés en une entité appelé Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs, a obtenu "d’exploiter des systèmes automatisés de surveillance Peer-To-Peer". Le SELL, représentant notament Vivendi, Sega, Sony, Ubisoft et Microsoft, se voit ainsi affublé du pouvoir d'utiliser des bots informatiques qui pourront collecter les adresses IP des contrevenants. En premier lieu, les "petits poissons" et leurs FAI ne recevront qu'un e-mail tandis que ceux qui font commerce du piratage se verront assignés en justice.

Illustrant ces faits, Jean-Claude Larue, délégué général du Sell exprime sa satisfaction : "Cela fait des années que l'on se préoccupe de protéger nos produits. La loi nous autorise désormais à faire cette demande, nous n'hésitons plus, d'autant que les systèmes sont prêts. Nous avons été les premiers à déposer un dossier auprès de la CNIL".

A l'opposé de ces considérations, l'ADA (Association Des Audionautes) cherche un moyen de porter l'affaire au Conseil d'Etat car elle estime la décision contraire à loi informatique et libertés, soulignant au passage son étonnement face à ce pouvoir délégué à un organisme privé plutôt qu'a une autorité judiciaire.

La RIAA fait loi aux USA, l'Europe va bientôt suivre, et certains consommateurs n'hésitent pas à parler d'arrangement pour le Pire to Pire.

Source : futura-science
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
80 commentaires
    Votre commentaire
  • niobbe
    ça devient du n'importe quoi, aprés les radars automatiques, il y a les radars du web :-x :-x :-x
    C'est la porte ouverte à tout et n'importe quoi, déja que le P2P est un alibi en or pour faire croire à n'importe qui que les majors perdent de l'argent.
    Bientôt ils vont mettre un gendarme dérriére chaque internaute pour qu'il n'utilise pas le P2P
    0
  • H-hich
    Et le reseau des newsgroup est-il concerné? :-P
    0
  • winners87
    Sheppa comment ca va finir tout ca mais je sens qu'un jour il y aurat un grand conflit économique ou politique la dessus. J'explique avant les vacances j'étais au cdi ( dans mon collége) et j'entend des copains discutaient entre eux d'internet. Un moment j'entend l'un d'eux dire " tu m'apprendras a télécharger ok ok??" ( d'un air exité) ensuite j'entend l'autre dire " wai c'est trop bien on va pouvoir télécharger tout ce qu'on veut gratuitement". C'est pour vous dire personne ne pourrat arréter le téléchargement. Tout ceux qui prennent internet aujourdhui c'est pour biensur le " besoin" avant tout mais il ne faut pas se cacher qu'ils téléchargeront bien un jour ou l'autre :s:s.

    :sol:
    0