Dell accusé de vendre des PC défectueux en connaissance de cause

Selon des révélations du New York Times, le constructeur Dell aurait continué à commercialiser des PC de la gamme OptiPlex, tout en sachant que certaines pièces étaient défectueuses. Ces faits, qui se sont déroulés entre mai 2003 et juillet 2005, concerneraient pas moins de 11,8 millions unités équipées de cartes mères aux condensateurs susceptibles de tomber en panne.

Le journal New-yorkais a mis la main sur des documents accablants, dans le cadre d'un procès intenté en 2007 par Advanced Internet Technologies, une entreprise ayant acheté 2000 machines OptiPlex. Selon ces documents, une étude commandée par Dell lui-même aurait mis à jour un risque de panne dans 97 % des cas sur la période observée. La marque américaine doit donc s'attendre à des répercussions de taille, et probablement de nombreuses actions à son encontre dans les mois à venir.