Le processeur PhysX coutera cher !

La firme AGEIA a annoncé lors de l’E3, qui se déroule en ce moment à Los Angeles, qu'elle avait signé un accord avec Asus afin de produire les premières cartes équipées de la technologie AGEI PhysX (cette technologie est présentée sur Présence PC). Les détails de cet accord n'ont pas encore été dévoilés, mais il semblerait qu'Asus propose prochainement des cartes "PPU" accompagnées d'un processeur AGEIA PhysX. Comme vous allez le voir, malgré leur grandes capacités, il coûteront cher...

Le PPU, à quoi ca sert ?



Les moteurs physiques des jeux actuels sont très gourmands en ressources. En contrepartie ils permettent d’offrir un réalisme accru comme on peut le voir dans des titres comme Half-Life 2 ou Max-Payne 2 dans lesquels les objets 3D interagissent les uns avec les autres. Mais pour en profiter pleinement, il faut un processeur et une carte graphique puissants. C’est là que le PPU entre en jeu ( plus d'infos).

Dans la boite, les transistors sont de plus en plus nombreux, puisque le PPU d'AGEIA est composé de 125 millions de transistors, soit à peu de choses près le nombre de transistors contenus l'actuel Prescott qui équipe les actuels Pentium 4. Hélas, il semble que les premiers modèles ne soient disponibles que sur le port PCI. Ceci devrait, toutefois, permettre de booster une configuration vieillisante à base, par exemple, de carte graphique AGP.

Dès 249 dollars



Aujourd'hui AGEIA a annoncé le prix des cartes basées sur son processeur PhysX. Disponibles à la fin de l'année, vous pourrez vous procurer de tels bolides moyennant la somme de 249 dollars minimum (certaines seront à 299 dollars).

Le prix du réalisme



Le PhysX permettra au jeux de gérer la majeure partie des phénomènes physiques régissant notre monde, et même si les phénomènes aléatoires ou bien les mouvements relatifs au corps humain ne seront probablement pas modélisés dans cette première version, cette technologie n'a pas fini de faire parler d'elle...