La PS3 hackée après trois ans de résistance

La console de salon de Sony, qui n’avait jusqu’à aujourd’hui jamais vraiment été exploitée par les hackers, rejoint désormais les rangs des Xbox 360 et autres Wii dans ce domaine. C’est en effet George Hotz, un hacker américain de 20 ans connu pour son piratage de l’iPhone d’Apple, qui vient d’avertir BBC News qu’il était parvenu à contourner les protections de la PS3.

La forteresse tombe après trois ans

Selon George Hotz, qui a travaillé cinq semaines sur ce projet, son hack permettrait à terme de lancer des programmes amateurs (et par extension des jeux copiés) sur la console de Sony. Il s’agit d’une faille « 5 % matérielle et 95 % logicielle », explique le hacker, qui ne souhaite pas publier tous les détails pour l’instant. « Vous pouvez utiliser le matériel pour injecter du code et ensuite travailler là-dessus ».

Sortie en 2006, la PlayStation 3 n’avait jamais fait l’objet d’un contournement de sécurité, et avait échappé au sort que les hackers ont réservé à toutes les autres consoles, notamment la Xbox 360, la Wii et même la PSP. Réputée comme inviolable, la console de Sony aura ainsi résisté aux assauts pendant plus de trois ans. George Hotz, qui décrit la console comme « un système très sécurisé », précise cependant que « rien n’est inviolable ». Le hacker souhaite expérimenter sa technique plus en profondeur avant d’en publier tous les détails, dans les prochains jours. Une telle faille permettrait d’installer n’importe quel système d’exploitation sur sa console, une fonction retirée des récentes PS3 Slim, ou encore de les rendre à nouveau compatibles avec les jeux PS2. Du côté de Sony, peu de déclarations à ce sujet, la firme indique simplement « enquêter sur cette affaire » et attend d’avoir plus d’informations pour « clarifier la situation ».