Jailbreak de la PS3 : première victoire judiciaire de Sony

D’après l’arrêt de justice du tribunal, Oz Modchips et Quantronics n’ont plus le droit de distribuer leur clé USB ou même de l’offrir. Le stock de clés déjà existantes devra être fourni à Sony qui pourra s’en servir pour apporter les correctifs nécessaires au firmware de la PlayStation 3.

Contrairement à l’Europe et aux États-Unis, les modchips (puces qui permettent de faire sauter les protections logicielles) sont légaux en Australie. Le fait de contourner une protection n’y est donc pas puni. En revanche c’est la copie de fichiers et leur distribution qui est interdite. Tant que le Jailbreak de la PS3 permettra de copier des jeux, il sera donc certainement illégal.

Cette injonction qui court jusqu’au 31 août laisse un peu plus de temps à Sony pour affiner son argumentaire juridique avant un jugement sur le fond. Si la cour ne le trouve pas recevable, le PS Jailbreak pourrait donc refaire son apparition sous une version sensiblement modifiée et quelque peu hypocrite, permettant de faire sauter les protections de la console, mais pas de copier les jeux.