La PSP Go se fait pirater

Acteur de la scène homebrew (développement de jeux non commerciaux par les utilisateurs) de la Playstation Portable, le hacker Freeplay a déclaré que la PSP Go, nouvelle console portable de Sony, serait déjà piratable.

Une faille de sécurité bien pratique

Il annonce avoir découvert une faille de sécurité sur un des jeux de la console. Une fois exploitée, elle permettrait de lancer de nombreuses applications chères aux bidouilleurs, mais également des copies pirates de jeux PSP.

Néanmoins, il ne souhaite pas révéler le nom du jeu en cause, ni sa méthode, arguant que « tant qu'il n'y aura pas de raison valable pour sa diffusion, je préfère surtout que Sony ne corrige pas [la  faille] avant qu'elle ne devienne vraiment utile. »

Les précautions de Sony ne suffisent pas

Présentée lors de l’édition 2009 de l’E3, la PSP Go était censée résister aux assauts des pirates. Sony avait pris ses précautions en condamnant l’emplacement de la batterie. Inamovible, elle ne pouvait plus être utilisée dans le cadre du hack de la Pandora Battery (technique de piratage utilisée sur les trois premières versions de la Playstation portable).

Les failles restent le couteau suisse des hackers. Pour la PSP Go, ce n’est plus qu’une question de temps avant qu’un système clé en main ne se retrouve sur la Toile.

La PSP Go est dans les bacs