[Vidéo] Paperman : un oscar et un scandale ?

Paperman a décroché dimanche soir l’Oscar du meilleur film d’animation. Une belle réussite pour les studios Disney, mais aussi pour la technique de dessin à la main.

Réalisé par John Kahrs, ce court-métrage a su tirer son épingle du jeu en mêlant avec ingéniosité une patte graphique traditionnelle aux technologies de pointe. Sous l’influence d’un maître de la 2D, Kahrs Glen Keane (La Belle et la Bête et La Petite Sirène), John Kahrs a conçu Paperman en un hybride d’animation 2D et 3D.

Pour obtenir un rendu fluide et léché, il a utilisé Meander, un logiciel capable de lisser automatiquement les lacunes de l’animation 2D classique. Le but de Paperman était de prouver que les technologies n’avaient pas eu raison de l’animation traditionnelle. Ce n’est pas qu’un hommage aux films d’antan, mais aussi un témoignage du travail que peuvent effectuer ces deux mondes ensemble. John Kahrs semble avoir gagné son pari.

Paperman


Making-of de Paperman


Paperman, un plagiat ?

Paperman ne serait pas sorti entièrement de l'imaginaire des scénaristes de Disney. Nos confrères d'@rrêtsurimage ont consacré un article sur le sujet. Ils y mettent en parallèle les histoires et mises en scène de ce film d'animation et de Signs, un court-métrage primé à Cannes en 2009. Il y a en effet beaucoup de similitudes entres les deux productions. Peut-on néanmoins crier au plagiat ?

Signs (Schweppes)

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire