Le Parti Pirate demande l'annulation du vote par Internet

Le Parti Pirate français, qui s’était déjà démarqué durant ces dernières élections législatives en dénonçant le manque de fiabilité du vote par Internet, demande désormais l’annulation de ce dernier. Le parti dénonce une nouvelle fois « les irrégularités constatées » et réclame « d’annuler les élections législatives dans la quatrième circonscription des Français établis hors de France ».


Bien que réservé aux Français de l’étranger, le vote par Internet n’aura pas manqué d’être l’objet de nombreux débats. Le Parti Pirate va donc jusqu’à remettre en cause l’élection de Philip Cordery, élu dans la quatrième circonscription des Français établis hors de France, arguant que le dépouillement lors du deuxième tour dans cette circonscription a fait l’objet d’un incident particulier, obligeant l’installation d’un patch en dernière minute du logiciel pour le dépouillement. Un patch dont les effets seraient importants, puisque le Parti Pirate annonce qu’il aurait modifié le nombre d’émargements de 8000 à 14623 pour la quatrième circonscription.


C’est une importante demande que formule ici le Parti Pirate, qui fait appel au Conseil Constitutionnel pour valider sa requête. 

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire