Des robots prostituées pour bientôt ?

Le plus vieux métier du monde serait-il en train de vivre une révolution au Pays-Bas ? Selon le site 7sur7, un spécialiste de l’industrie touristique et une experte en sexologie ont publié dans le magazine scientifique Futures un projet de sex-club de robots à Amsterdam, d’ici 2050. Déjà nommé Yab-Yum, il offrirait aux clients potentiels la possibilité d’expérimenter une partie de jambes en l’air avec un robot.


Choix de la couleur de peau, des cheveux, de l’âge...


Mais pas n’importe quel robot puisqu’il pourrait être programmé selon les goûts du client : couleur de peau, langue, couleur des cheveux, âge, le choix sera vaste. Le projet est tout ce qu’il y a de plus sérieux et selon les deux chercheurs, cela pourrait permettre de limité non seulement le trafic d’êtres humains, mais également le risque de violences faites aux femmes.


10 000 € la passe


De surcroît, le risque de maladies sexuellement transmissibles serait considérablement réduit, les robots étant désinfectés entre chaque client. L’absence de sentiment de culpabilité est un autre argument avancé par le projet : sans mauvaise conscience, de nombreux couples pourraient être sauvés. Le prix ? 10 000 euros pas « acte ». Reste à savoir si ce projet verra le jour dans quelques dizaines d’années.