Apple ne veut pas entendre parler de Phablet

À mi-chemin entre le smartphone et la tablette se trouve la Phablet. Ces appareils, dont la taille est généralement située entre "un peu plus" de 5 pouces et "un peu moins" de 7 pouces - car oui, il n'y a pas de définition précise de cette catégorie - ont été longtemps l'apanage de Samsung. Le Galaxy Note, puis le Note II, ont rencontré quelques concurrents, notamment du côté de la Chine avec le Huawei Ascend Mate de 6,1 pouces.

Un analyste de la banque d'affaire Goldman Sachs a demandé à Tim Cook si sa société avait dans les cartons un produit de ce type. Sa réponse a été plutôt claire : « L'iPhone 5 offre, comme vous le savez, un nouvel écran 4 pouces retina, l'écran le plus avancé de toute l'industrie. (...) Il apporte également une plus grande taille sans sacrifier la facilité d'usage à une main que nos consommateurs aiment ».

Pour faire simple, si vous voulez un appareil à tenir à deux mains, vous avez l'iPad ou l'iPad Mini. Un téléphone, pour Apple, doit pour l'instant être maniable d’une main.


Des résultats financiers records


D'ailleurs, en parlant d'iPad, la baisse des marges concernant ces produits a provoqué l'inquiétude des investisseurs, se traduisant par une chute de 10,38% de l'action Apple en bourse. Les résultats financiers de la marque ont été publiés cette nuit, avec chiffre d'affaires record de 54,5 milliards de dollars et un bénéfice net stable à 13,1 milliards pour le dernier trimestre 2012. Pour autant, la marge brute a effectivement fléchi de 44,7% à 38,6% par rapport à l’exercice précédent.

Que l'on ne s'inquiète toutefois pas pour la santé de la société : son trésor de guerre s'élève désormais à 137,1 milliards de dollars.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire