Philippe Citroën (Sony) : "les TV connectées arrivent dans un mois"

Quel est le choix technologique de Sony pour ces produits 3D?

Nous avons choisi d'utiliser des lunettes 3D actives pour deux raisons. La première est que c'est la technologie qui restitue la meilleure qualité et le meilleur effet en 3D. La deuxième qui est aussi extrêmement importante est qu'avoir des lunettes actives ne nécessite pas de traitement sur la dalle. Donc quand on est en configuration 2D classique, on a exactement la même qualité d'image que sur un poste 2D. Alors que la technologie basée sur les lunettes passives oblige l'ajout d'un filtre supplémentaire sur la dalle de l'écran qui dégrade un peu les qualités de luminosité, etc.

Quand prévoyez-vous de commercialiser les nouveaux appareils 3D?

Dans le courant de l'été en France. Et à partir de septembre, nous fournirons gratuitement une mise a niveau pour les consoles PlayStation 3 qui seront capables de lire du contenu 3D Blu-ray.

A quels prix?

Nous n'avons pas encore annoncé de prix, mais ça sera un premium qui correspond à une caractéristique supplémentaire. Donc de l'ordre de quelques centaines d'euros.

Et côté contenu 3D en France?

C'est en cours de discussion. Nous n'avons pas encore d'accord de diffusion sur la 3D, mais les chaînes de télé planchent déjà sur des systèmes capables de "3D-iser" du contenu 2D et font des essais en temps réel de diffusion de programmes 3D sur leur réseau. Et ça marche plutôt bien. 

Où en est Sony avec ses télé connectées, reliées à Internet?

Nos vraies télés connectées arrivent le mois prochain, avec la fonction de "catch-up TV" ou télé de rattrapage comme on trouve aujourd'hui sur les sites Internet. Mais cette fois-ci, c'est directement sur les TV Sony. Par ailleurs, aujourd'hui, nous avons un accord en France avec M6 pour un accès à M6 Replay sans passer par un ordinateur externe. La prochaine étape sera d'accéder à de la vidéo à la demande (VOD) sans passer par un boîtier externe, notamment pour voir en avant-première des films de Sony Pictures.

Comment allez-vous convaincre les consommateurs de racheter de nouveaux appareils 3D, alors qu'ils viennent tout juste de dépenser des milliers d'euros pour leur équipement HD?

Si un jour les gens veulent se faire plaisir et accéder à de la 3D, ils achèteront une télé 3D et garderont l'ancienne pour la mettre dans leur chambre, ou la revendront, etc. C'est la vie de l'évolution des technologies qui bougent très vite. On me pose beaucoup la question par exemple, si j'achète ce camescope là, est-ce qu'il y en aura un de mieux dans 6 mois. Et bien oui, il y en aura un mieux dans 6 mois, et 6 mois après... Donc à force d'attendre, vous n'achèterez jamais. Ce qui est important, c'est de vérifier qu'il n'y a pas un bond technologique qui rende la technologie obsolète, comme par exemple les gens qui ont acheté des lecteurs HD-DVD, eux sont cocus pour de vrai.

Quelles sont vos ambitions sur le marché du livre électronique en France?

La condition pour que cela marche est qu'il faut du contenu en français de disponible. Et aujourd'hui cela tarde en France à cause de problèmes avec les éditeurs. Sur le CES, nous n'avons pas annoncé de nouveaux e-reader. En France, notre e-reader est tactile mais pas encore connecté. Ce sera peut-être pour l'année prochaine. En revanche, on a annoncé un appareil, le Dash, qui sera commercialisé uniquement sur le marché américain et qui s'apparente à une petite tablette, avec des applications.