La fin des dalles LCD pour Philips

Le département LCD de Philips tire sa révérence. Le constructeur néerlandais stoppe sa production de dalles LCD devenue moins rentable.

Un partenariat avec LG

Depuis 1999, il était lié à LG par un consortium nommé LG.Philips LCD. La disparition de ce constructeur du marché du LCD ne laisse donc plus que deux acteurs majeurs. Aujourd’hui, LG et Samsung sont les pontes des dalles LCD. Ils revendent leurs produits aux différents constructeurs. Par exemple, Sony se fournit en dalle chez Samsung.

Pour en revenir à Philips, la raison de son départ du marché des dalles LCD a été mûrement réfléchie. Il avait commencé à baisser sa productivité fin 2007. Pour la firme néerlandaise, ce secteur est arrivé à maturité. Les prix ont chuté et le profit n’est plus aussi important. Dans son partenariat avec LG, Philips a vu sa participation baisser considérablement ces dernières années. De ce déclin, le nom du consortium a changé en LG Display.

Un écran mythique... et la crise

On garde néanmoins à l'esprit que Philips est capable de mettre au point des Aurea. Innovant, ce téléviseur créait une ambiance autour du programme regardé grâce à la technologie Ambilight. Les bords de l’écran éclairaient la pièce en fonction des couleurs affichées par la source. Espérons que le constructeur néerlandais se rattrape sur le marché des téléviseurs.

Notons qu’avec son retrait du consortium LG Display, Philips annonce également 6000 suppressions d’emplois sur ses 121 300 salariés. Une vague de licenciements en rapport avec sa perte de 1,47 milliard d’euros, fin 2008. Philips a également dû gérer la crise. Plus assez rentables, ce sont les dalles LCD qui ont trinqué.