Nouvelle physique pour les GeForce 8, 9 et GTX 2xx

Alors que ses nouvelles cartes graphiques à base du processeur GT200 vont sortir dans le courant de l’été, nVidia annonce la compatibilité du moteur physique PhysX avec ses GeForce.

Fonctionnalité rétroactive

Sont concernées les GeForce 8, GeForce 9 et GTX 2xx. La prise en charge de PhysX s’effectuera via une mise à jour des pilotes des cartes citées plus haut. Ceux-ci seront disponibles au téléchargement dans les semaines à venir.

Pour rappel, nVidia a fait l’acquisition d’Ageia et de son moteur PhysX en février dernier. Ce qui intéressait alors le fondeur n’était pas la carte physique (PPU) en elle-même, mais plutôt son moteur de calcul des mouvements physiques d’un jeu. Assez en marge de l’environnement vidéoludique actuellement, cette technologie devrait se développer grâce à nVidia et ses cartes graphiques.

L’un des derniers jeux vidéo à en avoir profité est Unreal Tournament III. Concrètement, les opérations effectuées par PhysiX permettent de calculer la physique utilisée dans un jeu comme, par exemple, l’explosion d’une maison en mille morceaux. En fonction du décor et de l’environnement, les débris ne tombent pas au même endroit.

Une charge supplémentaire pour les cartes graphiques

En termes de performances, les cartes de nVidia seraient plus efficaces que le processeur de la carte physique d’Ageia pur gérer l’API PhysiX. Bien entendu, une contrepartie évidente sera de mise avec le support de ce moteur par les cartes de nVidia. Une telle technologie va indéniablement augmenter la charge de calcul du processeur graphique.

On ne sait pas encore à quel niveau cela interviendra, mais le PDG de nVidia, Jen-Hsun Huang, a déjà trouvé la solution : « Cela encouragera probablement les gens à offrir un second GPU à leur slot. Et les joueurs passionnés en achèteront probablement trois : deux pour le rendu graphique et un pour la physique, ou l’inverse. ». Une solution qui pourrait se révéler être un problème pour le portefeuille.