Plants vs. Zombies 2 débarque en avance

L'une des plus grandes réussites du casual gaming de ces dernières années est sans nul doute Plants vs. Zombies. Ce "petit" jeu, qui s'inscrit dans la plus pure tradition des tower defense, compte aujourd'hui des dizaines de milliers d'adeptes toutes plateformes confondues (PC, Mac OS, Xbox 360, PS3, iOS, Android, etc.). Un joli coup pour son éditeur, Pop Cap, derrière lequel se cache en réalité Electronic Arts.

La nouvelle version du jeu, sobrement intitulée Plants vs. Zombies 2, était très attendue des joueurs, mais pas avant le 18 juillet prochain. Pourtant, le jeu vient d'être mis en ligne avec un peu d'avance sur l'App Store, en Australie et en Nouvelle-Zélande uniquement. Néanmoins, en créant un compte sur le magasin en ligne local, il est parfaitement envisageable de le télécharger depuis l'Hexagone... et même de profiter du jeu dans une version totalement francisée.

On ne change pas une formule qui gagne

Pour le reste, le but du jeu reste le même : il vous faut défendre votre côté du terrain, en faisant face à des zombies qui menacent vos plantes. Les décors ont néanmoins été totalement revus, et vous voyagez à travers les époques (Égypte, Far West, etc.). Le jeu ne nécessite pas une connexion, mais profite néanmoins de nouveaux atouts lorsque l'appareil est relié au web. Il est dès lors possible de sauvegarder sa progression et de la partager avec d'autres périphériques. Dans un récent entretien accordé au site Polygon, le producteur Allen Murray déclare d'ailleurs que c'est en partie à cause de cette nouvelle fonctionnalité de diffusion, que le jeu n'est pas publié partout dans le monde au même moment. Les développeurs veulent s'assurer que leurs serveurs tiennent la charge. Espérons juste que leur phase de test ne dure pas trop longtemps et que le jeu soit disponible très rapidement au niveau mondial.

Télécharger Plants vs. Zombies 2 pour iPhone et iPad.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire