PS3 : l'ultime protection contre le piratage vole en éclats

Les dernières barrières de la PlayStation 3 viennent de céder sous les lignes de codes du hacker GeoHot, déjà responsable du hack de l’iPhone en 2008. Un "Custom Firmware" est d’ores et déjà disponible et Sony pourrait ne pas réussir à le contrer.

L’aventure débute avec l’équipe fail0verflow. Après quelques mois de labeur, ils réussirent à casser la clé de signature de la PS3. Cette protection est celle qui permet à la console de faire la différence entre un jeu original et une copie.

En partant de ce résultat, GeoHot est parvenu, à remonter les clés de cryptage de la console jusqu’à atteindre la « METIdr key », la clé de protection la plus importante de la PS3. Obtenir ce sésame équivaut à lancer une session de Windows en mode administrateur. Autant dire que la console est donc à sa merci.

Une seule clée pour toutes les consoles et tous les jeux

Pour Sony, l’affaire risque d’être compliquée. Les clés hackées par fail0verflow et GeoHot sont générées par un algorithme unique et commun à toutes les consoles et tous les jeux. Changer cet algorithme via mise à jour reviendrait donc à condamner les anciens jeux qui ne pourraient plus fonctionner.

Avec une telle technique de piratage, la PlayStation 3 rejoint les rangs des PSP et leurs Custom Firmware. C’est d’ailleurs le premier programme qu’a développé GeoHot après avoir cracké la METIdr key. Il ne lui aura fallu que quatre jours pour finaliser le développement du Custom Firmware 3.55.

Cette version pirate du logiciel interne de Sony permet de lancer des programmes amateurs (homebrews) ainsi que des émulateurs et autres utilitaires non officiels. Néanmoins, contrairement aux Custom Firmware de la PSP, celui de la PS3 ne permet pas encore de jouer avec des copies pirates.

GeoHot est contre le piratage

En publiant sur son site Internet ledit code, GeoHot explique bien qu’il ne souhaite pas encourager le piratage. Il ajoute, à l’attention des constructeurs de console, que « si vous voulez que votre prochaine console soit sécurisée, contactez-moi. N'importe lequel de vous trois [Nintendo, Microsoft, Sony, ndlr]. Ce serait fun de bosser de l'autre côté. »

Bien que GeoHot se présente comme un « gentil » hacker qui ne veut pas faire de mal à Sony, il livre tout de même les clés aux autres pirates. Nul doute que l’on devrait voir arriver rapidement des Custom Firmware permettant l’utilisation de copies de jeux pirates.