PlayStation Network : excuses et dédommagements

Cela fait déjà plus de 10 jours que le PlayStation Network est en berne. Ce n’est qu’après ce temps que Sony Computer Entertainment présente ses excuses aux utilisateurs et avance sa pénitence.

Ils sont 77 millions à ne plus pouvoir profiter du PSN pour l’instant, et aussi nombreux à se demander s’ils font partis des 10 millions de comptes dont les coordonnées bancaires ont pu être piratées. Dimanche, SCE n’en menait pas large. Dans leurs petits souliers, les dirigeants de la division jeux de Sony ont présenté à plusieurs reprises leurs plates excuses.

Contenus et abonnements gratuits

Pour concrétiser ce mea culpa, Sony Computer Entertainment a annoncé que tous les utilisateurs seraient dédommagés. Du contenu payant passera en gratuit pour l’occasion et tous les abonnés au PSN auront un mois d’abonnement au PlayStation Plus, donnant accès à des contenus exclusifs. Les possesseurs d’un compte Music Unlimited sur Qriocity verront leur abonnement prolongé d’un mois gratuitement.

Le PlayStation Network devrait être remis en service au cours de la semaine, par région. « Nos équipes ont travaillé sans relâche pour apporter le retour en ligne des services, et ils le font seulement après que nous ayons vérifié l'augmentation des niveaux de sécurité à travers nos réseaux. » Une révision de la sécurité qui a obligé SCE à migrer son PSN sur un emplacement en construction qui devait l’accueillir plus tard. Les modifications apportées mettent en place « un logiciel de surveillance automatique pour se défendre contre de nouvelles attaques, une amélioration du cryptage des données, des moyens plus perfectionnés de détection des intrusions sur le réseau et l'ajout de nouveaux pare-feu. »

En marge de ces déclarations, SCE conseille toujours de « regarder ses relevés [bancaires, NDLR] et de surveiller l'historique de ses achats par cartes bancaires. » Si un changement de carte de crédit est nécessaire, Sony pourrait participer aux frais. Enfin, la firme japonaise confie qu’il est encore trop tôt pour se prononcer sur les pertes engendrées par le piratage du PSN. Après ces annonces, dimanche, l’action Sony a clôturé en hausse de 2,48 %.