Facebook 1914 : journal d'un Poilu 2.0

En ligne depuis 2004, Facebook n’avait pas d’équivalent auparavant. Cependant, on peut se demander comment ce service aurait été utilisé durant les décennies passées ? Le musée de la Grande Guerre de Meaux a mené l’expérience en produisant ce qu’aurait pu être le profil Facebook d’un poilu français.

Léon Vivien est né le 10 septembre 1885 à Paris. Instituteur et marié à Madeleine, il doit en 1914 être père dans les mois à venir. Un rendez-vous chez le médecin militaire va chambouler son existence comme celle de nombreux autres Français d’alors. Cette page, c’est le journal d’un poilu à la sauce 2.0, soit avec plus de spontanéité et les réactions en plus.

Oui, parce que Léon a des amis et de la famille qui suivent son compte Facebook. De facto, ils répondent à ses posts, les commentent, ce qui apporte une profondeur non négligeable à l’expérience du musée. Pour ne pas mélanger les périodes, ces commentaires sont affichés sous forme de photos. Les internautes qui visitent la page peuvent néanmoins commenter les posts.



« Pour la première fois, un musée, en reprenant tous les moyens narratifs propres à Facebook, va offrir aux Français la possibilité de vivre au jour le jour le quotidien d’un poilu », explique Michel Rouger, directeur du musée de Meaux.

Un projet qui sera actualisé du 10 avril au 17 mai 2013 grâce aux 30 000 documents et objets du musée de la Grande Guerre de Meaux. En moyenne, cinq posts seront réalisés chaque jour. Pour son lancement, la page de Léon Vivien contient déjà plus de 200 posts.

Michel Rouger ajoute enfin que « c’est une manière originale pour les jeunes générations de découvrir cette période de l’Histoire, à travers un outil qui leur est familier. »

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire