Des ordinateurs portables autostéréoscopiques

Toshiba va présenter un ordinateur portable au CES équipé d’un écran autostéréscopique. Il offre un effet de profondeur sans qu’il y ait besoin de porter des lunettes.

Une technologie encore très perfectible

Le Japonais parle d’une commercialisation pour la fin de l’année. Le modèle en question est encore à l’étape de prototype et relativement loin d’être terminé. Le fabricant est néanmoins persuadé qu’il peut être prochainement mis sur le marché.

La firme utilise deux barrières de parallaxe et une webcam qui suit les mouvements des yeux de l’utilisateur pour adapter la stéréoscopie en fonction de sa position. Le but est d’accroître les angles de vision. Malheureusement, les premiers tests ont révélé que Toshiba avait encore beaucoup de travail et que s’écarter du centre de l’écran ruinait l’effet de profondeur et ne projetait qu’une image floue.

De la pertinence de l’autostéréoscopie sur un portable

On doute aussi de l’apport d’une telle technologie sur un écran d’ordinateur portable. Nintendo a déjà averti les consommateurs que ce genre de technologie pouvait endommager la vue des jeunes enfants. À long terme, ce sont des images qui peuvent causer des maux de tête aux utilisateurs souffrant de troubles visuels et qui n’apportent rien dans de la majorité des cas (utilisation de suite bureautique ou d’un navigateur Internet). L’effet de profondeur devient intéressant lorsque l’on regarde un film, mais en l’état, la technologie n’est pas suffisamment avancée pour que l’expérience soit réellement satisfaisante. Bref, Toshiba parie sur la 3D stéréoscopique, mais nous ne sommes pas sûr que les gains le justifient.