RATP : la reconnaissance faciale pour remplacer les tourniquets ?

Mise à jour : La RATP vient de nous confirmer que le projet de péage par reconnaissance faciale est abandonné. "Un appel à compétence a été lancé pour un système de péage sur les transports publics. Il est le fruit d'une initiative local, de quelques ingénieurs, et n'a pas du tout été validé par la RATP. Il ne correspond pas à la déontologie de l'entreprise. Le projet a totalement été abandonné.

Article original du 22 mai 2013 11h30


La RATP a fait appel à l’association d’entreprises Pacte PME afin de dénicher une société en mesure d’élaborer un système de reconnaissance faciale. Le but serait, à terme, de remplacer les tourniquets des transports en commun par des caméras.

En service depuis 2001, le passe Navigo tendrait à se moderniser jusqu’à disparaître. Selon le cahier des spécifications fonctionnelles et techniques en date du 30 novembre 2012, « l'objectif de ce projet est l'étude d'un nouveau concept de péage de transport public, sans  barrière antifraude, capable d’une détection automatique du voyageur, en entrée et en sortie, sans ou avec présentation d’un objet communiquant. »

Le passe Navigo sera alors remplacé par le visage de l’usager. En sortie, « le système ira comparer la signature biométrique du voyageur présent devant les capteurs, à celles enregistrées en base de données. » Ce faisant, le système pourra calculer le coût du trajet effectué.

Et en cas de fraude ?

Avec une telle innovation technologique, la RATP souhaite fluidifier le trafic sur son réseau. Néanmoins, sans barrières, les fraudeurs risquent de se multiplier. Pour lutter contre, ils seront enregistrés dans une base de données dédiée. Toutes leurs infractions y seront répertoriées, assorties de leurs empreintes faciales.

Chaque usager sera alors fiché, qu’il soit honnête ou non. Ce sera un outil de plus pour la police qui pourrait écourter ses recherches en identifiant rapidement un suspect grâce au concours de la RATP. Seul hic, le document de la RATP n’indique pas la marche à suivre dans le cas où l’usager est chapeauté ou le visage couvert d’une écharpe.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Papounet17000
    Dommage, ça aurait été bien la reconnaissance faciale pour ceux qui commettent des délits, on saurait qui fait quoi et à quel moment.
    0