Poursuivie par la RIAA, elle perd malgré son appel

Infos-du-Net.comL’impitoyable monde des droits d’auteurs continue de faire rage dans le domaine de la musique, et ceux qui en font les frais en ressortent rarement indemnes.
Rares sont en effet les internautes qui, une fois poursuivis par un organisme de défense des droits d’auteurs, arrivent à échapper à une condamnation ou à un versement pécuniaire.
C’est cependant ce qu’avait tenté Cecilia Gonzalez, jeune femme de 29 ans accusée d’avoir téléchargé illégalement de la musique sur Internet.
Reconnaissant ses torts, elle affirmait cependant vouloir télécharger cette musique uniquement pour en extraire certains samples et que si la musique lui plaisait, elle irait l’acheter à une date ultérieure, après quoi elle a décidé de faire appel.
Il s’est alors engagé une longue bataille juridique entre la RIAA et cette jeune femme...

RIAA bien qui RIAA le dernier

"Le téléchargement d’une copie de fichier, son utilisation et son stockage sur un disque dur pour une utilisation future sont un substituant direct à l’achat d’une copie légale", affirmait le juge de la cour d’appel, qui ne manque pas une nouvelle fois d’assimiler les téléchargeurs à des voleurs : "Ces arguments ne sont pas plus valables que ceux d’un voleur dérobant une trentaine de disques, planifiant de les écouter chez lui pour les payer plus tard".
Son avocat, de son côté, affirmait qu’elle ne violait aucune loi sur la copie privée en récupérant le sample d’une musique.
L’accusée avait rejeté l’arrangement à l’amiable que lui avait proposé la RIAA, lui demandant alors 3 500$, l’affaire a donc été portée devant les tribunaux, qui ont ensuite tranché.
Cecilia Gonzalez est aujourd’hui condamnée à payer 22 500$ de dommages et intérêts à l’industrie de la musique.

Source : AfterDawn
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
21 commentaires
    Votre commentaire
  • noldarn
    22500$ !
    Je ne connait pas son salaire mais a mon avis elle va payer un moment ...
    0
  • Sundevil
    Pfffffffffff 22 500$ pour quelque prauvres cd, ce sont vraiment de gros c******* d'e*********** ces b********.

    Dsl mais sa fait du bien de se defouler, elle aurai prit moin de risque a le voler dans un magasin que de le dl et en plus elle aurait eut avec la boite et la jaquette :lol: .
    0
  • noldarn
    Citation:
    22 500$ de dommages et intérêts à l'industrie de la musique

    Et je suppose que l'argent va être redistribué intégralement aux auteurs "lésés" par cet horrible vol
    0