Un label canadien fâché contre la RIAA

Infos-du-Net.comVous connaissez maintenant tous les méthodes de la RIAA lorsqu’elle cherche à obtenir réparation de la part d’un internaute qui a été pris la main dans le sac, téléchargeant et partageant des musiques protégées par droit d’auteur.
La plupart du temps, le pirate se voit tenaillé entre la RIAA et des menaces de poursuites judiciaires, ce qui le force à céder à la pression du syndicat et de payer l’arrangement à l’amiable demandé pour oublier l’histoire.
Cette pratique dérangeante, une personne l’a refusée, et il ne s’agit pas de n’importe qui, puisque l’homme est P.D.G. de la plus grande maison de disques canadienne...

La RIAA prise à contrepied par un label, étonnant, non ?

David Greubel, 16 ans, s’est retrouvé dans la même impasse que beaucoup de personnes avant lui.
Accusé par la RIAA d’avoir partagé plus de 600 chansons sur son ordinateur, il s’est vu demander la somme de 9 000 $.
Malheureusement, et comme l’explique l’avocat Charles Lee Mudd : "les défendeurs n'ont en général pas les ressources financières pour monter une campagne de défense solide et démontrer l'injustice des actions de la RIAA".
La chance que ce jeune homme a eue, c’est que Nettwerk Music Group, le label canadien le plus important, se soit mêlé à l’histoire.
La maison de disque a décidé de payer tous les frais de justice de l’accusé ainsi que l’arrangement à l’amiable avec la RIAA pour que David Greubel puisse partir tranquille.
"Porter plainte contre des amateurs de musique n'est pas la solution, c'est le problème", s’exprime Terry McBribe, P.D.G de Nettwerk Music Group.
"Les procédures en justice ça n'est pas du 'développement d'artiste'. Les procès sont un frein à la créativité et à la passion, et ils font mal au métier que j'adore".
"Les actions menées actuellement par la RIAA ne sont pas 'dans le meilleur intérêt' de mes artistes".
David Greubel s’en sort donc plutôt bien, mais il sait qu’il est bien le seul dans ce cas.
Quoi qu’il en soit, cette affaire confirme une chose : la diversité des avis plus que partagés et venant de tous bords concernant la RIAA et ses actions en justice.
Mais que l’on soit pour ou contre, nul doute qu’elle n’a pas fini de défrayer la chronique.

Source : Ratiatum
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • sophief
    Un coup de pub international à 9000 dollars. Malin le PDG...
    0
  • Blackmog
    Ou alors il a une vision a long terme de se qu'il pourrai arriver avec les actions entreprise par la RIAA. Chaqu'un peut se faire sont opinion apres tout
    0
  • Giova24
    Moi je résume le tout en disant que la RIAA sont de bien beau encu*** ;-)
    0