La RIAA ne portera plus plainte contre vous

La RIAA a annoncé qu’elle ne porterait plus plainte contre les particuliers pour téléchargements illégaux de musique, mais trouvera des moyens plus efficaces pour combattre le piratage en ligne.

Quand rien ne marche

Il faut dire que la RIAA (Recording Industry Association of America), qui représente les majors américains, est devenue extrêmement impopulaire et force est de constater que la question du piratage en ligne n’en est pas résolue pour autant. Non seulement les mesures de production contre le piratage, les DRM, sont toutes compromises (il est possible de les contourner), et il est toujours aussi simple de télécharger illégalement les morceaux que l’on désire.

Changement de stratégie

L’association change donc de tactique et décide travailler avec les fournisseurs d’accès à Internet. Lorsqu’elle détecte qu’un utilisateur offre de la musique illégalement ou en télécharge illégalement, elle fournira l’adresse IP au fournisseur d’accès à Internet qui s’occupera d’avertir l’utilisateur en le menaçant de réduction de service, voir de la suppression de son abonnement. Ainsi, la RIAA ne demande pas les coordonnés des utilisateurs aux fournisseurs d’accès à Internet, ne demandera plus d’injonction aux juges et ne portera plus les utilisateurs devant les tribunaux.

C’est du moins le principe mis en place par l’association. Dans les faits, elle se réserve le droit de porter plainte contre les plus importants des pirates qui ont refusé d’écouter les avertissements des fournisseurs d’accès à Internet. C'est néanmoins un pas symbolique vers une nouvelle philosophie alors que pour la première fois, certains majors poussent pour qu'un système d'abonnement global soit mis en place.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • Lim-Dul
    Enfin de l'amélioration !
    -1
  • jun2
    En gros, Hadopi, mais aux states...
    1
  • mauki
    Ce n'est pas une amélioration, comment être sûr qu'a l'adresse IP c'est l'internaute voulu qui est derrière le clavier ?
    N'a-t-il pas sa connexion piraté par WI-FI ?

    C'est : comment emme##er quelqu'un quel qu'il soit !!
    Même s'il n'est pas le viser !
    5