RIM présente BBX, le renouveau du BlackBerry

C’est à l’occasion de sa conférence développeur que Research In Motion a dévoilé son nouveau système d’exploitation : BBX.

La semaine dernière, RIM subissait la panne d’un de ses serveurs britannique. S’en suivirent plusieurs jours de chaos bousculés par des millions de BlackBerry devenus inopérants. Après cette période noire, le père du BlackBerry tente de se relever en présentant le renouveau de son système.

Remplaçant de BlackBerry OS, BBX est un dérivé de QNX, système développé par QNX Software Systems, acquis en 2010 par RIM. Comme Apple et Android, RIM souhaite rendre cohérent son écosystème avec un système unifié. Ainsi, c’est le même OS qui équipe actuellement sa PlayBook et qui sera utilisé pour les smartphones et tablettes à venir. BlackBerry OS 7 a à peine quelques mois d’existence  et déjà un pied dans la tombe.


« Nous voulons transformer l'expérience en proposant une plate-forme puissante et unifiée, une vision. BBX propose le meilleur de Blackberry OS et de QNX pour adresser le marché », a affirmé Mike Lazaridis, président de RIM. Avec ce nouveau système, la firme canadienne offre un univers dans le Cloud pourvu d’outils de sécurité performants grâce à la certification EAL4+ et surtout optimisé pour ses nouveaux processeurs, à savoir des multicoeurs.

Côté applicatif, RIM a tout d’abord parlé jeux. Son but était de mettre l’eau à la bouche des développeurs afin qu’ils développent au plus vite des applications à grand succès. C’est donc à grand coup de « Dead Space » et « Raging Thunder 2 » que RIM a loué les performances de BBX. Les développeurs pourront également utiliser le HTML5 pour développer des WebApps compatibles. Le catalogue d’applications Android disponibles sur PlayBook le sera sur les BlackBerry sous BBX.


Le monde de l’entreprise, client historique de la marque, n’est intervenu qu’à la fin de la conférence, démontrant ainsi le changement de positionnement de RIM. Lors de la conférence, aucun smartphone sous BBX n’était présent. Les démonstrations étaient faites sur une PlayBook. « De la même façon que nous avons révolutionné le courriel portable, nous transformons l'expérience de la tablette », a déclaré Mike Lazaridis. Cette transformation se chiffre actuellement à 200 000 PlayBook vendues entre juin et août contre 9,25 millions d’iPad entre avril et juin.

Si le chiffre n’est pas bon, ce n’est pas une coïncidence. RIM tire la langue depuis janvier. Son titre a perdu 50% de sa valeur, ses serveurs tombent et ses smartphones ne font plus le poids face aux iPhone et aux Android, et ce, tant sur le marché particulier que professionnel. Aussi, BBX, c’est un peu le chant du cygne. Avec ce nouvel OS, RIM joue au Phoenix. S’il ne prend pas, l’entreprise pourrait se retrouver en difficulté. Pour l’instant, même si RIM n’a pas annoncé de date de sortie pour BBX, on a des doutes quant à ses chances de vendre des mobiles sous le désormais moribond BB OS 7.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • cadordu33
    Oué, ba moi le blackberry actuel c'est très bien. Et concernant la panne, à part avoir reçu des mails en retard, franchement il n'y a pas mort d'homme ... même si il ne faudrait pas que cela devienne une habitude.... L'Os ne m'inporte peu, par contre le clavier oui !
    0