Le ReADSL, enfin une alternative au 56k

Nombreux sont encore ceux qui vivent dans une zone non éligible pour l'ADSL, et lorsqu'ils tentent de se renseigner auprès de France Télécom pour savoir quand ils pourront enfin surfer sans limites, la réponse est souvent la même : ce n'est pas prévu pour le moment dans votre zone.

Et ceci n'est pas anormal : France Télécom n'est pas tenu d'installer un répartiteur ADSL dans votre secteur comme il serait obligé de vous fournir une ligne téléphonique, par exemple. Résultat : tout ceux vivant a plus de 6 kilomètres d'un central ADSL se voient privés de cette technologie car le signal renvoyé par celui-ci devient inexploitable à cette distance.

Cependant, le lancement récemment annoncé par Free de l'ADSL 2+, qui permettra des débits pouvant atteindre, voire dépasser 20 Mbits/s dans certaines zones, devrait donner naissance au ReADSL (comprenez Reach Extended Asynchronous Digital Suscriber Line).

Ce principe consiste a amplifier le signal envoyé par le répartiteur ADSL, et donc rallonger la portée de celui-ci jusqu'a environ 1 km supplémentaire. Lire la suite pour l'explication technique de ce miracle.

Même si la distance gagnée n'est pour l'instant pas énorme, c'est déjà un bon début qui devrait permettre à des personnes se situant en zones actuellement non éligibles de s'abonner à des forfaits allant jusqu'à 512kbits/s. Certains fournisseurs d'accès comme France Télécom, Neuf Télécom et Cegétel se disent prêts pour cette technologie et attendent maintenant le feu vert de l'ART pour la mettre en place. Il semblerait cependant qu'une certaine gamme de modems ne soit pas compatibles avec cette technologie, dont la Freebox v3 ou certains modems BeWan.

Voila qui devrait enfin permettre aux nombreuses victimes de la "fracture numérique" de passer enfin à la vitesse supérieure, à savoir que les connections à internet par modems analogiques, qu'elle le soient ou non par contrainte technique, représentent encore environ 50% du total des connections internet en france.

Source : Presence PC
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
8 commentaires
    Votre commentaire
  • Nitou
    Il me semble que ce sera disponible en même temps que l'ADSL 2+, les dslam ADSL 2+ étant compatibles avec le ReADSL.
    0
  • GluckWavers
    ouai sa me paraît un peu bricolage comme system !! ca reste a tester...
    0
  • simon62142
    Nombreux sont encore ceux qui vivent dans une zone non éligible pour l'ADSL, et lorsqu'ils tentent de se renseigner auprès de France Télécom pour savoir quand ils pourront enfin surfer sans limites, la réponse est souvent la même : ce n'est pas prévu pour le moment dans votre zone.

    Et ceci n'est pas anormal : France Télécom n'est pas tenu d'installer un répartiteur ADSL dans votre secteur comme il serait obligé de vous fournir une ligne téléphonique, par exemple. Résultat : tout ceux vivant a plus de 6 kilomètres d'un central ADSL se voient privés de cette technologie car le signal renvoyé par celui-ci devient inexploitable à cette distance.

    Cependant, le lancement récemment annoncé par Free de l'ADSL 2+, qui permettra des débits pouvant atteindre, voire dépasser 20 Mbits/s dans certaines zones, devrait donner naissance au ReADSL (comprenez Reach Extended Asynchronous Digital Suscriber Line).

    Ce principe consiste a amplifier le signal envoyé par le répartiteur ADSL, et donc rallonger la portée de celui-ci jusqu'a environ 1 km supplémentaire. Lire la suite pour l'explication technique de ce miracle.

    Même si la distance gagnée n'est pour l'instant pas énorme, c'est déjà un bon début qui devrait permettre à des personnes se situant en zones actuellement non éligibles de s'abonner à des forfaits allant jusqu'à 512kbits/s. Certains fournisseurs d'accès comme France Télécom, Neuf Télécom et Cegétel se disent prêts pour cette technologie et attendent maintenant le feu vert de l'ART pour la mettre en place. Il semblerait cependant qu'une certaine gamme de modems ne soit pas compatibles avec cette technologie, dont la Freebox v3 ou certains modems BeWan.

    Voila qui devrait enfin permettre aux nombreuses victimes de la "fracture numérique" de passer enfin à la vitesse supérieure, à savoir que les connections à internet par modems analogiques, qu'elle le soient ou non par contrainte technique, représentent encore environ 50% du total des connections internet en france.

    Source : Presence PC
    0