Red Hat part à la conquête des pays émergents

Logo Red HatÀ l’occasion du sommet Red Hat à San Diego, la firme américaine a annoncé, par l’intermédiaire de son président directeur général, Matthew Szulik, le développement d’une solution de bureau global destinée aux pays émergents.

Le projet de Red Hat, réalisé en collaboration avec Intel, s’inspire de l’opération OLPC (One Laptop Per child, plus connue sous la dénomination « un PC à 100$ »), à laquelle il reprend près de 95% de son code, et qui vise à équiper en informatique les pays émergents. C’est pourquoi le système intégrera Firefox et Open office, entre autres.

Conscience humanitaire ?

Prévue pour le mois de juin, la première mouture du bureau global de Red Hat doit rapidement évoluer en une plateforme en ligne, les données étant transmises grâce à des architectures orientées services (SOA).

Le projet de Red Hat n’est pas simplement la conséquence d’une conscience humanitaire. Les pays émergents représentent, pour de nombreux économistes, les principaux marchés des prochaines années. Matthew Szulik ne s’en défend pas expliquant même qu’il aurait été périlleux pour sa société d’entreprendre ce projet en copiant « le modèle existant », autrement dit Microsoft.