Réseaux sociaux : un algorithme pour forcer les demandes d'ami

Un groupe de scientifiques a mis au point un algorithme permettant d’ajouter des inconnus en amis sur les réseaux sociaux.

Jusqu’à présent, il fallait soit connaître la personne, soit connaître ses amis pour justifier une demande d’ami. Les réseaux sociaux n’allaient pas plus loin. Avec ce nouvel algorithme, on peut ainsi devenir l’ami de l’ami de son ami et même remonter encore plus loin, sans qu’il n’y ait aucun lien direct entre les deux individus.

Le principe est de faire croire à l’individu cible qu’il entretient un cercle d’amis en commun avec le demandeur. Une manière de lui forcer la main pour qu’il accepte la demande d’amitié virtuelle.

Cette approche sournoise ne peut pas fonctionner chez un particulier lambda. Pour que l’algorithme soit fonctionnel, il doit être implanté directement dans le code du réseau social. Repérable par cette ligne \emph{Selective Invitation with Tree and In-Node Aggregation (SITINA)}, il ne devrait pas être utilisé par les réseaux sociaux conventionnels tels que Facebook. Néanmoins, si quelques hackers s’y intéressent, il pourraient bien s’en servir pour gonfler des comptes professionnels, par exemple.


Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Fladnag
    Oui mais non, l'article francais n'a absolument rien a voir avec l'article anglais...

    Il s'agit d'un travail de recherche modélisant les demandes d'amis sur un réseau social.

    Le nouvel algorithme qu'ils ont mis en place (et qu'ils nomment SITINA) n'a absolument rien a voir avec une "ligne de code malveillante" qui pourrait être exploitée par les hackers... comme le laisse entendre l'auteur de l'article. Il s'agit uniquement d'un moyen de modéliser les acceptation d'amis basées sur la connaissance d'un groupe commun d'amis.

    Si des "hackers" s’intéressent a cet algorithme comme le dit l'auteur de l'article, ils ne pourront l'exploiter qu'en faisant du social engineering, ce qui est déjà pratiqué de toute facon.
    0