IBM et son processeur de sécurité

IBM vient de présenter un nouveau système de chiffrement des données qui a le mérite de pousser le niveau de protection encore plus loin que ce qui se fait d’habitude.

Les nouveautés

En effet, alors que Microsoft travaille sur le TPM (Trusted Platform Module) qui consiste à assurer le cryptage de données grâce à une puce présente à côté du processeur, la solution d’IBM place cette puce dans le processeur afin que la communication entre les deux ne puisse être interceptée.

Les enjeux

Nommé SecureBlue, ce système se destine avant tout aux entreprises qui voient leur nombre d’appareils mobiles pulluler. « Plus de la moitié des données d’une entreprise ne sont plus sur ses serveurs » précise même Charles Palmer, un responsable d’IBM Research.