Les USA veulent renforcer le contrôle des communications

Le texte en préparation permettra aux services de renseignements américains de surveiller les échanges échangés sur Internet, aussi bien au sein des messageries que des réseaux sociaux. La loi mentionne également la surveillance des données cryptées comme celle des BlackBerry dont les serveurs sont hébergés au Canada. Le projet est bien entendu concocté sous couvert de la lutte anti-terroriste.

L’écoute téléphonique ne suffit plus aux services de renseignement. Selon les USA, le Web monte en puissance dans les échanges entre groupes terroristes qui délaissent ainsi le téléphone trop surveillé. La loi votée en 1994 permettant de surveiller les conversations téléphoniques ne mentionnait pas les communications cryptées. Après le vote du nouveau texte de loi, toutes les communications, peu importe leur service et leur cryptage, pourront donc être mise sous surveillance.

Trois demandes seront donc exigées par cette loi : les services de communications cryptés devront posséder un moyen de les décrypter, les sociétés étrangères actives aux États-Unis doivent y avoir une division capable d’intercepter les communications et les développeurs concevant des applications P2P devront faire en sorte que leurs programmes permettent de modifier les interceptions de communications.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
13 commentaires
    Votre commentaire
  • sac2chanvre
    ben voyons
    0
  • sac2chanvre
    bientôt des chaines a t'es pied pour te préservé du terrorisme
    0
  • raon
    Interdire le cryptage irait plus vite et utiliserait moins de ressources [:spamafote]
    0