Sony renouvelle (et simplifie) sa gamme de PC portables

Sony a souhaité harmoniser sa gamme d’ordinateurs portables Vaio pour apporter un peu de clarté à un catalogue dense et peu lisible pour le consommateur. Après mise à jour, il ne reste plus que cinq gammes.

Vaio S : PC professionnel

Les séries X et S fusionnent. Résultat, on ne se retrouve plus qu’avec deux modèles sensiblement identiques, les VPC-SB1Z9E/B et VPC-SB1S1E/W. Le premier est légèrement plus puissant que l’autre avec 6 Go de mémoire vive contre 4 Go. Le reste de la configuration est commun aux deux appareils. Ils s’articulent autour d’un processeur Core i5 cadencé à 2,3 GHz (2,90 GHz en mode Turbo Boost), un disque dur de 500 Go et une carte graphique dédiée : la Radeon HD6470M. Ces modèles de 13,3 pouces (1366 x 768 Mo) tentent de concurrencer les ultraportables légers tel que le MacBook Air d’Apple, mais avec 1,7 kg sur la balance, il y a encore du chemin (1,32 kg pour le Air en 13,3 pouces). Reste l’autonomie qui semble tenir le choc. Sony annonce ainsi 7h30 et 14h avec une batterie longue durée optionnelle. Compter environ 1000 euros pour un Vaio S.

Vaio Y : version mini

Sony définie sa série Y comme étant une version réduite du Vaio S. Avec un écran de 11,6 pouces et un poids de 1,3 kg, c’est la machine la plus compacte de Sony (sans considérer le Vaio P). Disponible en deux configurations, le Vaio Y intègre soit un processeur Intel Core i3 cadencé à 1,33 GHz soit un AMD DualCore à 1,6 GHz. Le tout est accompagné de 4 ou 2 Go de mémoire vive ainsi que d’un disque dur de 500 Go ou 320 Go en fonction du modèle choisi. Enfin, ces deux machines ne se différencient pas non plus par leur partie graphique. L’une opte pour un GMA Intel alors que l’autre se contente de la puce Radeon intégrée à son processeur AMD. Compter environ 500 euros pour un Vaio Y.

Vaio C : tout en couleurs

Pour le design, Vaio a choisi de coller à la mode 2011 en ressortant les couleurs fluo. Cela donne la série C. Rose, vert, orange, blanc et noir sont les coloris adoptés par l’unique ordinateur de la gamme, le VPC-CA1S1E. Monté sur le même Core i5 2410M que le Vaio S, il possède 4 Go de mémoire vive et un disque dur de 320 Go. À noter que sa carte graphique est une Radeon HD6470M. Côté écran, on est face à un 14 pouces en 1366 x 768 pixels. Là, le poids se fait sentir et les 2,35 kg de la machine seront lourds, même si la couleur est jolie. Pour le compléter, Sony a d’ailleurs annoncé des souris, protège-claviers et des pochettes assorties aux modèles disponibles. Compter environ 900 euros pour un Vaio C.

Vaio F : un pas vers la 3D

Enfin, avec la série F, Sony boucle la boucle et lance un Vaio sur le chemin de la 3D. Monstre de puissance, le VPC-F21Z1 E/BI est fait pour jouer et regarder des Blu-ray compatibles. Il s’architecture autour d’un Core i7 cadencé à 2 GHz, ou 2,90 GHz en Turbo Boost, 8 Go de mémoire vive et un disque dur de 640 Go fonctionnant à 7200 tours par minute. La carte graphique n’est pas en reste puisque Sony annonce avoir utilisé l’une des puces portables les plus puissantes du marché, la GT 540M de Nvidia. Pour profiter de la 3D sur ce monstre, rien de plus simple. Un bouton 3D s’ajoute à la barre des boutons Sony au-dessus du clavier. La série F utilise la 3D stéréoscopique. C’est la même qui est disponible sur les téléviseurs Bravia. Ainsi, les lunettes sont compatibles entre produits. Contrairement aux autres portables Vaio, le F est à considérer comme un ordinateur domestique. Malgré un écran limité à 16 pouces (1920 x 1080 pixels), son poids en fait une machine de bureau. Compter environ 2000 euros pour un Vaio F.