Surface Pro bientôt en France... mais quand exactement ?

« C’est officiel, Surface Pro arrive bientôt en France… » Voilà ce qu’on peut lire actuellement sur le mur du groupe Facebook dédié à la fameuse tablette Surface Pro de Microsoft, qui tourne sous Windows 8. Reste qu’en ouvrant le lien livré ensuite par Microsoft, et qui renvoie au blog dédié à la fameuse tablette, on n’en apprend guère plus quant à la date précise de disponibilité de l’appareil dans nos contrées.

On peut lire que Surface RT, qui est déjà commercialisée dans plusieurs pays dont la France, va être également vendue au Japon, au Mexique, en Nouvelle-Zélande, en Russie, à Singapour et à Taïwan.
Quant à la tablette Surface Pro, qui n’est disponible qu’aux États-Unis et au Canada pour l’instant, elle devrait faire son apparition dans les autres pays suivant : l’Australie, la Chine, la France, l’Allemagne, Hong Kong, la Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni. Mais il y a une ombre à ce tableau idyllique, et elle est de taille : Microsoft ne donne aucune date précise de commercialisation, le géant de Redmond se contentant juste d’expliquer que la tablette sera vendue dans les « prochains mois ». Est-ce à dire que la tablette ne sera pas disponible avant le second trimestre 2013 ? Histoire de rassurer les impatients, Microsoft précise qu’un autre billet devrait suivre avec d’avantage de détails. Mais les messages qui suivent ce billet montrent bien que les futurs utilisateurs commencent sérieusement à se décourager.

« Désolé  mais ce lancement a été vraiment pathétique, et vous faites la même annonce de disponibilité un mois plus tard ? »

« Dans les prochains mois ? Cela remet en cause l’idée de l’attendre. Dans les prochains mois peut aussi signifier décembre […] Je l’ai attendue depuis qu’elle a été annoncée en été, l’année dernière, mais je commence à me demander si je dois encore attendre ou si je ferais mieux de choisir un produit concurrent, disponible quant à lui. »

Pour rappel, Surface Pro est vendue depuis le 9 février dernier aux États-Unis et les stocks ont été épuisés en à peine deux jours. Redmond aurait donc largement sous-estimé ses prévisions de vente. A moins qu’il ne s’agisse de créer le buzz et de faire de Surface Pro un produit « mythique » ? Si, les premiers temps, la perspective d’un délai quant à la disponibilité de la tablette en Europe a créé beaucoup d’effervescence, aujourd’hui, c’est plutôt de la frustration chez les futurs acquéreurs que Microsoft produit… voire un désintérêt total.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire