[CES] ASUS assume sa tablette à 1 000 €


En lançant ses premières tablettes PC, ASUS cherche a se détacher de son image de fabricant low-cost qui lui colle tant à la peau.

La fourchette de prix pour la nouvelle gamme de tablettes du taïwanais va de $400 pour l'Eee Pad Transformer de 10,1 pouces à près de 1100 $ pour l'Eee Slate EP121 de 12,1 pouces, qui fonctionne sous Windows 7. "Il est clair que cette nouvelle ligne de tablette nous permet de monter en gamme par rapport à notre offre de netbooks pas cher. Une stratégie qui a commencé l'année dernière avec le lancement de notre ligne de portables NX series", confirme Gary Key, le responsable marketing technique chez ASUS.

ASUS prévoit une baisse des prix des netbooks en 2011

Pour autant, le pionnier du netbook ne compte pas abandonner sa ligne de PC low-cost, qui l'a propulsé sur le devant de la scène informatique mondial.
"Il est vrai qu'au lancement de l'iPad, on a enregistré une baisse des ventes de netbooks, qui depuis s'est stabilisé grâce à la demande venant d'entreprises et des écoles", ajoute Gary Key. 

Bien au contraire, ASUS prévoit une bonne année pour le marché du netbook, qui selon le patron d'Intel, devrait dépasser les 30 millions de machines vendues l'année dernière. Mais pour 2011, ASUS penche pour AMD et ses nouvelles puces APU qui intègrent un processeur, une carte graphique haute performance et un chipset. "Ces puces tout-en-un sont moins chères que la paire Atom et Nvidia ION. Ce qui nous permettra de réduire le prix des netbooks d'environ 50 dollars, avec un entrée de gamme à moins de 200 dollars", affirme Gary Key.

Une stratégie de diversification à 360 degrés qui ne va pas faciliter le positionnement de la marque dans l'esprit des consommateurs.