3000 tablettes de cuisine pour équiper des collégiens

Le projet Tablette pour une Éducation Digitale (TED) doit permettre d’équiper des élèves de différents niveaux d’une tablette grâce au Fond national pour la société (FSN). Une somme devrait être allouée à la région Saône-et-Loire pour permettre d’offrir 3 000 tablettes aux élèves de 6ème à la 3ème de la région. Mais le choix de l’appareil risque d’en étonner plus d’un : c’est la Qooq, créée par Unowhy, qui a été retenue.


Il s’agit d’une tablette tactile fabriquée en France, à Montceau-Les-Mines, plutôt tournée vers une utilisation en cuisine (comme son nom l’indique) jusqu’à présent. Mais l’objectif est de proposer une alternative à l’acteur majeur du marché, Apple et son iPad, actuellement proche des 70% de parts de marché des tablettes. Il s’agit d’une expérimentation qui pourrait aboutir à un déploiement à grande échelle.


Ces tablettes devraient tourner sur une suite de logiciels libres (pas encore connus) mais Microsoft pourrait entrer dans la danse afin d’apporter son système d’exploitation Windows 8.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Rorothermidor
    Bonjour,
    J'ai encore du mal à imaginer un collégien concentré sur sa tablette pendant qu'il (est censé) travaille sur un document. Voyez vous beaucoup de collégiens qui font régulièrement leurs devoirs le soir ? Autre élément dérangeant, la tablette a une orientation essentiellement multimédia, comment alors concilier le travail sur ce média et le téléchargement de "Sexion d'assaut" (la faute est celle du groupe pas la mienne, Cf. articles sur le téléchargement illégal). J'imagine volontier l'objet de distraction complémentaire que ce peut être et si, dans le cas présent, ça peut éviter 15 kg de manuels tous numérisés, ça évite aussi de balader une console de jeu dans la classe... A méditer.

    Combien parmi vous pensent que l'initiative, même si elle part de bonnes intentions, est vouée, encore une fois, à l'échec (et là je n'entre même pas dans les détails incroyablement nombreux qui feront que ça capote).

    Pour moi, la bonne nouvelle, c'est qu'il s'agisse d'une machine française et pas de l'Apple ou du Samsung ou Asus.
    0
  • raratata
    Il y a une super tablette française qui s'appelle la smartpaddle et qui n'est pas dédiée cuisine, ça aurait été bien que les pouvoirs publics y pensent !
    0
  • KyleK
    Que ce soit des tablettes d'une marque d'une autre ou encore des ardoises à craie, le truc qui me dérange le plus, c'est qu'on mette de l'argent là et qu'il n'y ait plus de budget pour payer les profs ! Ce sont des profs qu'il faut aux élèves pour apprendre !
    0