Tau Ceti f : une planète habitable à 12 années-lumière ?

Tau Ceti est visible à l'oeil nu.Tau Ceti est visible à l'oeil nu.

Une équipe internationale d’astronomes a découvert une planète potentiellement habitable : Tau Ceti f. Elle fait partie d’un ensemble de planètes qui gravitent autour de Tau Ceti (constellation de la Baleine), dix neuvième étoile la plus proche de notre système solaire (12 années-lumière).

Tau Ceti est depuis longtemps observée par les astronomes, mais jusque-là, il ne discernaient qu’elle dans leurs télescopes. Il a fallu attendre qu’elle soit testée avec une nouvelle technique de collecte de données astronomiques pour qu’elle révèle enfin ses satellites. "Nous avons choisi Tau Ceti (...) parce que nous pensions qu'elle ne comportait aucun signal. Et elle est si brillante et semblable à notre Soleil qu'elle constitue un banc d'essai idéal pour tester notre méthode de détection des planètes de petite taille", explique Hugh Jones, membre de l’équipe.

En réalité, Tau Ceti était tellement brillante qu’elle cachait de son éclat les planètes qui gravitent autour d’elle. Après des milliers d’observations depuis trois points du Globe (Chili, Australie et Hawaï), les astronomes sont parvenus à recenser les cinq planètes du système de Tau Ceti, dont une semble être habitable. À cause du rayonnement de son « soleil », Tau Ceti f n’a pu être observée que lorsqu’elle se trouvait au plus loin de son orbite ce qui n’arrive que tous les 320 jours.

Selon les astronomes, cette planète, peut-être rocheuse, possèderait une surface proche de celles de Mars ou Vénus. Elle se situerait dans une zone ni trop chaude, ni trop froide autorisant l’hypothèse de présence d’eau, d’atmosphère et donc de vie. Attention, ce ne sont que des spéculations. Tau Ceti f n’est pas observable en détail pour le moment. Il faudra attendre la prochaine génération de télescope pour obtenir des informations précises sur cette lointaine « cousine » de la Terre.

En attendant, nous terminerons par citer nos confrères de Science & Vie : « Peut-être pouvons-nous conseiller aux scientifiques de commencer déjà par régler la question de la présence de vie, ou non, sur la planète Mars, située un million de fois plus près, et visitée, depuis quarante ans, par une armada de sondes spatiales… »

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire