Mulve : le Napster de 2010

MulveMulve
2 mégaoctets, pas d’installation, aucune configuration, pas de code malveillant : tous les éléments sont réunis pour que Mulve devienne la nouvelle coqueluche des amateurs de téléchargement illégal. Contrairement à tous les logiciels du genre que l’on connaissait jusqu’à présent, Mulve n’utilise ni BitTorrent, ni FTP, ni eMule. Il ne transmet pas les adresses IP de ses utilisateurs et ne leur demande même pas de partager leurs fichiers musicaux.

Le secret de Mulve réside dans l’utilisation de serveurs : « sans trop dévoiler de choses, je peux vous dire que nous ne sommes évidemment pas un client P2P et que nous ne recherchons pas [les fichiers] sur des serveurs FTP ouverts. Nous nous connectons au contraire à un petit nombre de serveurs situés outre-mer. Malheureusement, je ne peux pas vous révéler où ils se trouvent », explique l’un des créateurs du programme au site FileShareFreak.

TorrentFreak a tout de même réussi à déterminer la présence de certains de ces serveurs en Russie. Ces derniers sont connectés à un réseau social russe dénommé Vkontakte. Pour le moment inaccessible à cause de son succès, le site du logiciel promet d’être disponible à nouveau rapidement.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • sk8teur
    je télécharge!
    2
  • tomlev
    Citation:
    Le secret de Mulve réside dans l’utilisation de serveurs


    hé ben, en voilà une idée révolutionnaire...
    7
  • snoopy80
    ah fond le download !!
    0