Mobile : Captez partout en France en 2011

Opérateurs, maires et Secrétaire d'Etat étaient réunisLes réseaux de téléphonie mobile sont en passe de couvrir 99,3 % de la France et de réduire ainsi les zones blanches à néant. Le projet initié en 2003 sur l’initiative des collectivités locales, des opérateurs et de l’État réunis pour l’occasion dans un partenariat public-privé pour l’équipement numérique du territoire.

« C’est un retard inacceptable dans un pays comme le nôtre »

Hubert Falco, Secrétaire d’État chargé de l’aménagement du territoireLe ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’Aménagement du territoire accueillait hier une conférence de presse pour faire le point sur le développement de la couverture de la téléphonie mobile. Elle était présidée par Hubert Falco, Secrétaire d’État chargé de l’aménagement du territoire.

Ce dernier avait annoncé en juin dernier que « ma première priorité aujourd’hui sera de mettre un terme à la couverture des zones blanches de la téléphonie mobile. Il reste 364 communes encore à l’écart de ce mouvement : c’est un retard inacceptable dans un pays comme le nôtre qui s’enorgueillit […] de sa politique d’aménagement du territoire. »

Une rallonge de 7 millions d’euros pour l’État

Des 3072 communes en attente de couverture réseauLAN est l’acronyme du terme anglais Local Area Network, que l’on peut traduire en fraçais par Réseau Local. Sa définition consiste en un ensemble d’or... en 2003, il n’en reste plus que 364 aujourd’hui. Le délai minimum de déploiement d’un site étant de 24 mois, la totalité du reste des zones blanches devrait être pourvu en réseaux de téléphonie mobile à l’horizon 2011. Il faut noter qu’à l’origine du projet, 2008 était l’année prévue pour cette échéance. Un retard dû à divers « problèmes locaux » a repoussé l’aboutissement de l’opération.

Bien entendu, les trois ans restant sont à ajouter au compteur d’euros. Pour mener à bien la couverture des zones blanches, 600 millions d’euros sont nécessaires. 64 millions proviennent de l’État, autant de la part des collectivités locales et 150 millions pour chaque opérateur, Bouygues, Orange et Cegetel-SFR. On notera que le retard pris engendre une rallonge de 7 millions d’euros pour l’État et de 10 millions d’euros pour les trois opérateurs.

Deux solutions d’implantation des infrastructures

Les 364 communes restantesAu niveau technique, deux modes d’implantations sont entrepris. La mutualisation partage l’infrastructure entre les opérateurs. Tous peuvent alors installer leurs équipements et distribuer le réseau à leurs clients. L’itinérance est plus rapide puisque seul l’opérateur leader installe ses équipements et gère les communications de ses clients et de ceux des autres opérateurs.

Le grand principe du plan de couverture des zones blanches est que « le téléphone portable est devenu un objet de la vie quotidienne pour nos concitoyens, mais aussi un outil de travail indispensable pour les entreprises, les artisans ou les professions libérales… » Enfin, dans la continuité de ce projet, Hubert Falco suivra d’autres rendez-vous sur la téléphonie mobile tels que la couverture des axes de transports prioritaires.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
6 commentaires
    Votre commentaire
  • gelaf
    99,3%... C'est que des chiffres tout ça mais dans la réalité ça nous fait de belles jambes...

    Si l'on cumule l'ensemble des 3 opérateurs, on arrive certainement à ce chiffre mais dans la majorité des cas, un consommateur n'a qu'un opérateur pour son offre de téléphonie mobile, il ne se balade pas avec 3 puces dans la poche et un téléphone débloqué ^^

    Pour Bouygues par exemple, qui a la réputation de fournir un réseau bien moins étoffé que ses 2 concurrents directs, j'ai eu bien souvent des soucis de connexion réseau (jusqu'à ce que je résilie l'offre neo, pourtant interessante sur le papier...)

    J'aimerai bien voir les chiffres, opérateur par opérateur, car ces 99,3% me semblent vraiment trop exagérés et Bouygues ferait bien de faire un gros effort pour sa couverture réseau !
    0
  • Sether
    Souvent sur les sites des fournisseurs ils proposent une carte de la couverture réseau non ?
    C'est quelque chose a regarder avant de souscrire un abonnement si l'on se trouve dans une zone pas forcement bien couverte.
    0
  • Marquant_Benjamin
    99,3% prennent en compte le territoire français au complet ou bien les agglomerations villes villages et lieudits?
    0