La Chine a détourné une partie du trafic Internet américain

Pendant 18 minutes en avril, la compagnie d’État chinoise des télécommunications a détourné 15 % du trafic Internet mondial, incluant des données de l’armée américaine, d’organisations civiles et d’alliés américains. Les Chinois pourraient avoir effectué une écoute illicite de transmissions non protégées, incluant e-mails et messagerie instantanée et manipulée des données passant par leur pays, selon Dmitri Alperovitch, vice-président à la recherche de McAfee. L’incident pourrait passer moins inaperçu à partir d’aujourd’hui et la publication du rapport de la Comission sino-américaine à la sécurité et l’économie.

Dmitri Alperovitch est formel : « c’est l’un des plus importants, si ce n’est le plus important, détournement de données que nous ayons jamais vues et il peut arriver à nouveau n'importe quand ». Avant d’ajouter : « personne ne sait ce qu’il est advenu du trafic une fois qu’il a traversé la Chine ». 

Un réseau chinois assez puissant pour tenir

Les géants des télécommunications à travers le monde travaillent sur la base d’un système axé sur la confiance. Chaque fournisseur d’accès informe les autres services s’il est le plus rapide et efficace pour transférer les données à un instant T. Le 8 avril dernier, pendant 18 minutes, China Telecom informe dont tous les autres FAI du monde entier que ses serveurs sont le meilleur chemin pour acheminer le trafic.

Des incidents du genre peuvent arriver, mais en général à cette échelle (15 % du trafic mondial), le réseau d’un seul opérateur ne peut tenir la charge et perd les données. Ici, les serveurs de China Telecom ont pu traiter toutes les informations et les transmettre, ce qui indique une opération intentionnelle. Ce qui étonne le plus les experts est la capacité du réseau de l’opérateur chinois à traiter autant de données à la fois, jusqu’à présent cela paraissait impossible. Difficile dans cette situation de savoir exactement ce qu’a fait l’opérateur chinois des données qu’il aurait très bien pu stocker.

McAfee a informé le gouvernement américain de l’incident, mais celui-ci ne semblait pas s’en alarmer prétextant le cryptage de ses données.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
15 commentaires
    Votre commentaire
  • jeyjey0001
    lol et pourquoi l'armé utiliserait Internet pour échanger si ils savent que leur données passeraient "même temporairement" par le réseau d'un potentiel ennemi ? Bizarre comme système de défense...
    0
  • fredoman
    ... et pourquoi une interception chinoise sera illicite ... les écoutes américaines (mot clé : Echelon) vont beaucoup plus loin.
    0
  • Anonyme
    Vous pensez vraiment que l'armée americaine utilise Internet pour leurs échangent sensibles?? Ils ont bien évidement un réseau de télécommunication propre, comme toute grande puissance ...
    0