Sans chauffeur, sans volant, sans émission de gaz : la voiture familiale de demain

Une voiture qui roule d’elle-même sans chauffeur, un scénario qui fait un peu penser à Minority Report. John Bukasa de Casser Design a probablement été inspiré par cet œuvre de Spielberg vu que son concept partage nombre caractéristiques avec les voitures du film.

Baptisé The Guardian, le véhicule du designer néo-zélandais est capable de se piloter lui-même. Dépourvu de volant, il ne comporte que des boutons. La voiture enregistre dans sa base de données les destinations que vous souhaitez. Ainsi, vous n’avez qu’à programmer The Guardian pour y être conduit. Vous pouvez vous reposer pendant le trajet, vous amuser avec la console de jeu intégrée ou regarder un film sur son écran tactile. Ne nécessitant aucun permis de conduire, cette voiture à la pointe de la technologie peut être conduite par un enfant sans problème. La voiture peut accueillir sept personnes : quatre adultes et trois enfants. Écologique, la voiture est hybride et fonctionne soit grâce à l’énergie solaire, soit grâce à ses moteurs électriques à batterie Lithium-ion.

The Guardian est une voiture qui se manœuvre comme un jeu d’enfant, ce qui est très pratique lorsqu’on est trop fatigué ou que l’on n’a simplement pas son permis. Seul bémol, la quasi-totalité de la carrosserie est transparente, ce qui ne laisse aucune intimité.