Vague antisémite sur Twitter : après le hashtag, l'indignation

Peut-on vraiment rire de tout sur Twitter ? Le réseau social a connu la semaine dernière une véritable effervescence autour d'un hashtag assez particulier : #UnBonJuif. Très vite, les mauvaises blagues s'enchainent, à tel point que le mot clé arrive en troisième place des Top Tweets du 10 octobre. 

Sauf que ces "blagues" sont pour la plupart déplacées, relevant parfois de l'antisémitisme et créant un vent d'indignation par d'autres utilisateurs de Twitter. Ce qui ne sera pas suffisant pour stopper la vague de tweets, certains usagers arguant d'une certaine liberté d'expression et critiquant une « victimisation des juifs ».

L'Union des Étudiants juifs de France (UEJF) a alors demandé hier un « rendez-vous d'urgence avec Twitter France » et « envisage de porter plainte ». D'après le groupe, « Twitter France doit s'assurer que les messages qui véhiculent des propos haineux, racistes ou antisémites ne soient pas mis en avant ou accessibles à tous sur son réseau social ».

Une affaire qui rappelle le cas de Google, qui avait dû retirer de ses résultats de recherche le mot « juif » juxtaposé à des patronymes de personnes physiques suite à plusieurs demandes.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Zinedine Anaya
    Et c'est pas UEJF qui avait porté son soutien à charlie hebdo pour la liberté d'expression arpès la diffusion des caricatures du Muhammed?
    1