L'UFC Que Choisir attaque Free Mobile

2013 commence mal pour Free Mobile. L'UFC-Que Chosir a publié aujourd'hui une étude sur la qualité des services 3G de l'opérateur. Les résultats sont disponibles directement depuis le site de l'association, qui en profite pour annoncer avoir déposé plainte contre Free Mobile, pour pratiques commerciales trompeuses.

La semaine dernière, Envoyé Spécial a diffusé sur France 2 un reportage sur les problèmes liés à l'itinérance avec Orange que rencontrent les clients de Free. L'UFC-Que Choisir pointe également ces difficultés, en se basant sur des tests plus poussés.


L'itinérance, le coeur du problème


Le rapport « met en évidence le manque criant de qualité des services 3G de Free Mobile en itinérance ». L'étude compare notamment les débits offerts par Free et la concurrence, montrant bien les écarts de performance, parfois énormes. Et ce n'est pas tant le réseau déployé par l'opérateur qui pose problème, c'est surtout lors de l'itinérance avec Orange que les difficultés sont exacerbées, entre débits restreints et dysfonctionnement des lignes.



L'UFC-Que Choisir avance que ces difficultés pourraient être liées à des « restrictions sur les services en itinérance ». Xavier Niel se défendait justement des accusations sur la qualité de son réseau en rejetant la faute sur Orange. Sauf que le rapport souligne que le contrat qui unit Free et Orange sur l'itinérance interdit toute discrimination entre les abonnées des deux opérateurs. L'association conclut donc que la piètre qualité du réseau est un moyen de décourager les clients à consommer de la data et ainsi éviter les factures trop salées auprès d'Orange.


« Nos opposants font gratuitement notre marketing »


Ce matin, le Figaro a publié dans ses colonnes une interview du fondateur de Free, Xavier Niel. L'entrepreneur y explique notamment que Free est un « punching-ball », mais qu'à « chaque fois qu'on nous tape dessus, nous faisons des recrutements records. Nos opposants font gratuitement notre marketing ! ». Pas sûr que cette fois, la charge de l'UFC-Que Choisir fasse bonne presse auprès des consommateurs.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • jacques13127
    Un an à peine après le lancement Que choisir attaque encore Free ,que faisait Que choisir quand les trois autres nous pompaient 20 euros et plus pour une heure de com sans sms,ni mms,ni internet,ni 3g.
    Si aujourd'hui j'ai un smartphone c'est grâce à Free et youtube marche ,car avec "que choisir" j'aurai encore mon samsung player one.
    S'il y en a qui se tire une balle dans le pied c'est Que choisir !
    Et demain si ça ne marche pas avec Free ,je me peux me tirer ,je ne suis pas marié avec Niel, c'est SANS engagement.
    0