L'UMP investit Facebook

UMP FacebookL’UMP poursuit sa conquête du web sur Facebook. Après avoir dominé la campagne en ligne avec notamment le site « ambiance jeune » www.supportersdesarkozy.com, le parti avait souhaité capitaliser cette avance en créant la Fédération Numérique. C’est elle qui a annoncé hier soir la création de son espace Facebook, dédiée aux cyber-militants.

Thierry Solere, en charge de l’opération, a ainsi déclaré : "Aujourd’hui, on veut permettre à l’ensemble des adhérents de l’UMP de rejoindre ce réseau social pour militer activement en ligne". Et à propos des réseaux sociaux : "C’est le produit par nature le plus viral sur internet".

Un réseau social... et politique.

L’espace en lui même a été mis en ligne samedi et déjà quelques 640 sympathisants s’y sont inscrits. L’UMP est le premier parti politique à investir ce réseau social, qui n’a pour l’heure que 500 000 inscrits français, mais qui connaît une incroyable croissance : le nombre d’adhérents a triplé ces deux derniers mois.

Pour l’UMP, Facebook est un important outil de recrutement. La Fédération numérique annonce clairement la couleur : ce réseau social "permet des échanges de contacts très rapides qui peuvent essaimer sur des espaces communautaires annexes". Faut-il s’attendre à voir débouler dans votre groupe d’échange de photos de vacances, des militants aux dents longues, un formulaire d’adhésion dans la main gauche, un portrait du Président dans la droite ?

Notre avis : Après les expériences sur Second Life et les politiciens blogueurs, l’étape suivante était logiquement le débarquement des partis politiques sur les réseaux sociaux. On attend de voir le comportement des cyber-militants pour juger. S’ils leurs techniques de recrutement s’avèrent trop intrusives, ils pourraient bien faire fuir une bonne partie des inscrits de Facebook.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • JSZ
    Facebook, c'est vraiment le dernier endroit à la mode...
    0
  • emilieb
    Ce n'est pas une mode... la mode passe, Face book s'est ancré dans le rythme d'une journée de travail et des relation pro... c'est peut être une tendance, qui a développé un nouvel usage, et un usage n'est pas une mode...
    0
  • Vedlen
    S'engoufrer dans des sites américains pour des partis politiques français (ou d'autres pays) ça me laisse quand même très sceptique d'un point de vue éthique....
    0